Dentifrice : le triclosan pourrait rendre inefficace vos antibiotiques

Publié le 28 Février 2019 par Claire Ménage, journaliste santé
D’après une étude américaine publiée le 19 février 2019 dans la revue médicale Antimicrobial Agents & Chemotherapy, le triclosan un antimicrobien contenu dans les dentifrices pourrait réduire l’efficacité des antibiotiques.
Publicité

Le triclosan est un puissant antibactérien présent dans de nombreux produits de consommation du quotidien tels que les dentifrices, gels nettoyants, jouets pour enfants, vêtements, cosmétiques, cartes de crédits etc. Selon une nouvelle étude américaine publiée le 19 février 2019 dans la revue médicale Antimicrobial Agents & Chemotherapy, une trop forte exposition au triclosan (détectable a haut niveau dans les urines ) empêcherait les antibiotiques de bien fonctionner, notamment ceux utiliser ne cas d’infections urinaires ou d’infections des voies respiratoires. Ce composé associé aux antibiotiques aiderait même certaines bactéries infectieuses à devenir plus résistantes, comme pour l'Escherichia coli et le Staphylococcus aureus. "Nous avons émis l'hypothèse que l'exposition au triclosan pourrait conduire par inadvertance les bactéries à un état dans lequel elles seraient capables de tolérer des concentrations d'antibiotiques normalement mortelles", expriment les auteurs de l’étude.

Publicité

100 fois plus les bactéries retrouvées dans les urines

Afin de comprendre l’interaction qu’il se produit, les chercheurs ont procédé en deux étapes : in vitro et in vivo. La comparaison entre les deux phases était de surveiller la capacité des bactéries à survivre dans le temps.

In vitro : les scientifiques ont exposé en laboratoire des cellules bactériennes aux antibiotiques seuls d’un côté, puis de l’autre les bactéries aux antibiotiques couplés au triclosan.

Publicité

Résultats : "le triclosan a considérablement augmenté le nombre de cellules bactériennes survivantes. Normalement, seule une cellule sur un million survit aux antibiotiques, un taux que peut tout à fait contrôler le système immunitaire. (…) avec le triclosan, un organisme sur dix a survécu après 20 heures, laissant le système immunitaire complètement dépassé." explique la professeure Petra Levin, principale auteure de l’étude.

In vivo : les chercheurs ont effectué les mêmes analyses mais cette fois-ci sur des souris ayant contractées une infection urinaire. Placées en deux groupes sous antibiotiques, l’un d’entre eux a été confronté en plus à une eau enrichie en triclosan.

Résultat : "L’ampleur de la différence de charge bactérienne entre les souris qui ont bu de l’eau enrichie en triclosan et celles qui ne l’ont pas prise est frappante. L’urine des souris traitées au triclosan contenait 100 fois plus de bactéries que celle des autres. C’est beaucoup", rapporte la professeure Petra Levin. L'étude note également que le triclosan augmentait la tolérance d'Escherichia coli et du Staphylococcus aureus aux antibiotiques bactéricides jusqu'à 10 000 fois.

Conclusion : le triclosan favoriserait l’efficacité d’une molécule, la guanosine tétraphosphate qui va empêcher les antibiotiques de traiter une infection. Lorsqu’une cellule est attaquée par une bactérie, cette molécule va devenir une sorte de carapace qui va la protéger des attaques extérieures. En temps normal, les antibiotiques arrivent à pénétrer dans la cellule infectée avant que la guanosine tétraphosphate ne s’active. Mais une concentration élevée de triclosan va repousser les effets des antibiotiques.

Un perturbateur endocrinien redoutable

De nombreuses associations et autorités de santé ont mis en garde les consommateurs face au triclosan.

Plus de 200 scientifiques et professionnels médicaux ont établi un consensus sur les dangers et les avantages des usages communs du triclosan et du triclocarban. Environmental Health Perspectives (EHP) affirme que, sur la base de recherches approfondies, le triclosan et le triclocarban sont des perturbateurs endocriniens persistants dans l’environnement et sont toxiques pour tous les organismes, y compris aquatiques.

Le triclosan et le triclocarban sont utilisés comme antimicrobiens dans plus de 2000 produits : savons, dentifrices, détergents, vêtements, jouets, tapis… Selon les scientifiques, il n’y a aucune preuve que leur utilisation améliore la santé des consommateurs et des patients ou empêche les maladies.Étant donné que les antimicrobiens peuvent avoir des répercussions défavorables sur la santé et l’environnement, ils ne devraient être utilisés que lorsqu’ils sont bénéfiques pour la santé de manière évidente et sûre. Une plus grande transparence est nécessaire dans les formulations de produits, et avant qu'un antimicrobien soit incorporé dans un produit, les impacts à long terme sur la santé et l'environnement devraient être évalués.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X