En mars dernier, l'Agence européenne du médicament (EMA) avait soupçonné un risque de pneumonie lié à la prise de corticoïdes inhalés. Après un examen mené par le Comité de Pharmacovigilance ces craintes ont été confirmées. Néanmoins le risque ayant été évalué seulement entre 1 et 10% les spécialistes considèrent que la balance bénéfices/risques reste favorable.

La prescription n'est pas interdite

Les spécialistes ont passé en revue tous les corticoïdes inhalés et ont conclu que la pneumonie "est un effet secondaire commun à tous". La prescription n'est pas interdite, ni placée sous condition, mais les experts recommandent aux médecins d'être attentifs "aux signes et symptômes de pneumonie chez les patients atteints de BPCO, la présentation clinique de la pneumonie recoupant celle des exacerbations de la maladie sous-jacente".

Source : Communiqué European Medicine Agency, 18 mars 2016

Vidéo. Les corticoïdes nasaux en images

Vidéo : Les corticoides nasaux

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.