Cancer du foie : les effets secondaires du desmodium

Cancer du foie : les effets secondaires du desmodium©iStock

Le cancer du foie affecte quatre fois plus les hommes que les femmes. Souvent associé à l’alcool, il résulte généralement d’une cirrhose ou d’une hépatite mal traitée. Chez la plupart des patients, la partie du foie malade doit être retirée. Cette ablation chirurgicale est suivie d’une chimiothérapie. Le desmodium est une plante aux nombreuses propriétés recommandée dans la prise en charge du cancer du foie. Bien qu’elle puisse provoquer de légers effets secondaires, ses bénéfices sont largement supérieurs aux risques.

Publicité

Le desmodium protège le foie et lutte contre les effets de la chimiothérapie

Le desmodium est une plante originaire d’Afrique réputée pour son effet hépatoprotecteur. Elle protège le foie des agressions extérieures, notamment de l’alcool et des substances injectées dans le cadre d’une chimiothérapie. Pour cette raison, elle est recommandée par les phytothérapeutes aux personnes qui souffrent de troubles hépatiques ou suivent une chimiothérapie. Le desmodium a également une propriété expectorante (il dégage les bronches), antiallergique et décontractante. Il permet de traiter les bronchites, l’asthme, certaines allergies (œdèmes de Quincke), les contractures et les crampes musculaires.

Publicité

Le desmodium peut provoquer des troubles digestifs

Le desmodium est une plante bien tolérée. Cependant, en cas de surdosage, elle peut entraîner quelques troubles digestifs légers tels que des nausées, des diarrhées et des vomissements. Par précaution, cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité