Cancer de la prostate

Mal en bas du dos : un signe de cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est un cancer qui entraîne peu de symptômes dans ses débuts. C’est pourquoi il faut savoir se montrer attentif à tous les signes cliniques qui ont tendance à devenir chroniques. Ainsi, même si mal du bas du dos et cancer ne sont pas forcément liés, il ne faut pas négliger des symptômes persistants. Il convient aussi de se poser la question : une douleur du milieu du dos et le cancer de la prostate peuvent-ils être associés ?

Tous les articles

Cancer de la prostate : un risque de métastases osseuses ?

En France, le cancer de la prostate constitue le premier cancer chez l’homme. Bénéficiant d’un programme de dépistage organisé, cette pathologie cancéreuse présente un pronostic positif en l’absence de métastases osseuses.

Cancer de la prostate : zoom sur l'examen TEP-choline

La TEP à la choline est un examen d’imagerie médicale, parfois utilisé dans le cadre d’une surveillance de cancer de la prostate. Quel est son principe ? Comment se déroule-t-il ? Représente-t-il un risque ?

Prostate : l'IRM pour déceler les métastases osseuses

En moyenne, 20 à 70 % des patients atteints d’un cancer développent des métastases osseuses.  Elles sont parfois découvertes de façon fortuite lors d’une visite de suivi ou d’un bilan chez le médecin. Un des moyens d’imagerie médicale les plus utilisés pour les déceler est l’IRM.

Cancer de la prostate : les signes d'alerte des métastases

Même s'il est souvent découvert tôt grâce au dépistage, le cancer de la prostate peut se présenter, évoluer ou récidiver avec des métastases. Voici les signes qui doivent alerter de leurs présences.

Cancer de la prostate : le score de Gleason pour connaître son agressivité

Le cancer de la prostate touche un homme sur neuf. Le score de Gleason, calculé à l'occasion de biopsies de prostate, permet d'évaluer l'agressivité de la tumeur. Il peut varier de 2 à 10. Voici ce qu'il signifie.

Qu'est-ce qu'un carcinome prostatique ?

Le carcinome prostatique est une forme de cancer de la prostate. Il s’agit d’une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules glandulaires de la prostate, qui contribuent à la fabrication du sperme. Chez la plupart des patients, un toucher rectal permet d’orienter le diagnostic. Un traitement approprié doit être mis en place le plus rapidement possible pour éviter les métastases.

Cancer de la prostate : un traitement hormonal ?

Parmi les nombreux traitements possibles du cancer de la prostate, l'hormonothérapie peut être privilégiée dans certains cas. Lesquels ? En quoi consiste cette thérapie alternative ? Zoom sur le traitement hormonal du cancer de la prostate.

Envie fréquente d'uriner : un symptôme du cancer de la prostate

L’envie fréquente d’uriner est un des symptômes du cancer de la prostate. Elle apparaît chez les hommes de 50 ans et plus lorsque la prostate s’hypertrophie. La taille de la prostate augmente et comprime la vessie et les voies urinaires. L'envie fréquente d'uriner peut s'accompagner d'une irritation, voire de l'obstruction de l'urètre. Mais ce n'est pas le seul symptôme. Nous allons cibler les signes et les examens à effectuer afin d'être sûr qu'il s'agit bien d'un cancer de la prostate.

Cancer de la prostate : est-ce possible chez l'homme jeune?

Le cancer de la prostate est souvent associé au vieillissement. Il s’agit de la première forme de cancer chez les hommes âgés de plus de 50 ans, deux patients sur trois ont plus de 65 ans. Néanmoins, les jeunes adultes sont également concernés, bien qu’en plus faible proportion.

Cancer de la prostate : le traitement par laser

Chez l’homme, la prostate est une glande de son appareil génital. Le cancer de la prostate est le développement de cellules cancéreuses dans cet organe. La chirurgie, la radiothérapie, la curiethérapie sont les traitements du cancer de la prostate les plus fréquents pour les petites tumeurs peu évoluées et localisées. Le laser est-il une autre alternative ? 

Cancer de la prostate : le traitement par laser

Chez l’homme, la prostate est une glande de son appareil génital. Le cancer de la prostate est le développement de cellules cancéreuses dans cet organe. La chirurgie, la radiothérapie, la curiethérapie sont les traitements du cancer de la prostate les plus fréquents pour les petites tumeurs peu évoluées et localisées. Le laser est-il une autre alternative ?

Cancer de la prostate : détecter le premier symptôme

Le cancer de la prostate est l'un des cancers les plus fréquents chez les hommes à partir de 60 ans. Lorsque la tumeur est localisée et que le traitement est mis en place précocement, les chances de survie à cinq ans sont excellentes. Aussi est-il primordial de déceler le premier symptôme du cancer de la prostate afin de réagir au plus vite. Le point sur les principales manifestations de ce cancer. 

Adénome de la prostate : un risque de cancer ?

L’adénome de la prostate, parfois appelé hypertrophie bénigne de la prostate, concerne surtout les hommes âgés de plus de 50 ans. Il s’agit d’une pathologie fréquente mais généralement sans gravité. Parfois confondu avec le cancer de la prostate, l’adénome peut entraîner quelques complications mais n’augmente pas le risque de tumeur. 

Ablation de la prostate : les risques d'impuissance

Plus de 70 000 cancers de la prostate sont diagnostiqués chaque année en France, ce qui en fait le premier cancer chez les hommes. Avant d’opter pour une radiothérapie, une hormonothérapie ou une intervention chirurgicale, le médecin doit s’entretenir avec son patient pour lui expliquer le bénéfice de chaque traitement et les risques encourus. Après une ablation de la prostate, les troubles de l’érection tels que l’impuissance sont fréquents.

Cancer de la prostate : les plantes peuvent-elle aider ?

Le cancer de la prostate affecte surtout les hommes de plus de 50 ans. Heureusement, il existe aujourd’hui des traitements efficaces pour le prendre en charge. Par ailleurs, de nombreuses plantes sont utilisées dans le monde entier pour réduire les risques de cancer. Bien que la phytothérapie ne soit pas un traitement curatif, elle permet en revanche de prévenir le cancer de la prostate. Nous avons sélectionné pour vous quelques plantes aux effets bénéfiques.
test aps prostate

Le test aps prostate

Le cancer de la prostate est difficile à diagnostiquer car il n'entraîne généralement aucun symptôme pendant les premiers stades. En cas de suspicion, le médecin réalise d'abord un toucher rectal pour apprécier l'aspect de la prostate. Ensuite, d'autres examens sont indiqués pour confirmer le diagnostic, notamment des analyses sanguines. Ces analyses sont connues sous le nom de test APS ou PSA, un dosage des antigènes prostatiques spécifiques essentiel dans le dépistage du cancer de la prostate.
cancer prostate

Envie d'uriner fréquente : un symptôme du cancer de la prostate ?

Vous avez envie d’uriner une douzaine de fois par jour ? Les envies d’uriner fréquentes et impérieuses sont courantes chez l’homme d’un certain âge. Simple dysfonctionnement ou symptôme du cancer de la prostate ? On vous dit tout sur ce sujet épineux et parfois tabou. 

Les symptômes du cancer de la prostate

On découvre chaque année 50 000 nouveaux cas de cancers de la prostate en France. Quels sont les symptômes évocateurs ? Les signes palpables au diagnostic ? Medisite a interrogé le Pr Laurent Salomon du service d’urologie de l’Hôpital Henri Mondor (Créteil).
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité