Peut-on vivre avec une tumeur bénigne au cerveau ?

Peut-on vivre avec une tumeur bénigne au cerveau ?©iStock

Bien que leur typologie soit définie par leur localisation, les tumeurs cérébrales sont classifiées en deux grandes catégories : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes. Si ces dernières sont plus agressives, la bénignité des secondes n’est souvent qu’une façade. Explications.

Publicité

Tumeur cérébrale bénigne, qu’est-ce que c’est ?

Ce type de tumeur se caractérise par son lent développement. La prolifération des cellules anormales reste généralement très localisée et ne s’étend pas aux tissus avoisinants, ni à d’autres structures organiques. La bénignité d’une tumeur est confirmée par l’analyse anatomopathologique d’un prélèvement. Mais le caractère bénin ne constitue pas, en soi, un gage de survie puisqu’en fonction de sa localisation, une tumeur au cerveau, aussi bénigne soit-elle, peut occasionner d’importants symptômes. Quelle que soit leur typologie, les cancers du cerveau présentent un mauvais pronostic de survie.

Publicité

Tumeur cérébrale bénigne, quels traitements ?

Dès que cela est envisageable, l’option chirurgicale est privilégiée. Celle-ci consiste à enlever la totalité de la tumeur cérébrale. Le chirurgien pourra alors opter pour une chirurgie classique avec ouverture du crâne ou pour une radiochirurgie par bistouri à rayons gamma. Mais il arrive que la localisation même de la masse rende son ablation impossible. Dans ce cas, la radiothérapie ou la chimiothérapie seront alors préconisées. Il n’est pas rare qu’une rééducation soit nécessaire pour compenser les pertes causées par d’éventuelles lésions neurologiques secondaires au traitement.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité