Cancer du testicule : quand recourir à l'ablation ?

Cancer du testicule : quand recourir à l'ablation ?©iStock

Le cancer du testicule représente 1 à 2 % des cancers masculins et touche principalement les hommes jeunes (avant 50 ans). Lorsqu’il est détecté précocement, le cancer du testicule offre de très bonnes perspectives de guérison. Voici les principales options thérapeutiques proposées aux patients.

Publicité
Publicité

Cancer du testicule : quelles causes ?

Si les causes réelles du cancer du testicule ne sont pas formellement avérées, plusieurs facteurs de risque sont néanmoins clairement identifiés. La présence d’un testicule non descendu (testicule ectopique) au cours de l’enfance représente le premier d’entre eux. La diminution du volume testiculaire, appelée atrophie testiculaire, arrive, elle, en seconde position des facteurs favorisants. Cette atteinte peut être secondaire à un choc traumatique ou aux oreillons.

Publicité

Cancer du testicule : quels symptômes ?

Dans la majorité des cas, le patient ressent une masse à la palpation. En règle générale, la tumeur accroît le volume de la bourse et, selon sa taille, peut occasionner une gêne, voire une douleur plus ou moins intense. Il arrive également que la pathologie soit découverte au cours d’un bilan de fertilité. En effet, le cancer du testicule constitue une cause d’infertilité importante chez l’homme.

Cancer du testicule : quels traitements ?

L’ablation chirurgicale du testicule atteint et des tissus avoisinants constitue le traitement de première intention de tous les cancers du testicule. Ensuite, l’équipe médicale pourra éventuellement préconiser un traitement complémentaire afin d’éradiquer la totalité des cellules cancéreuses et, de fait, limiter les risques de récidive. Il pourra s’agir d’une chimiothérapie, d’une radiothérapie ou d’un curage ganglionnaire.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité