Dr Laurent Schwartz : "Le cancer appartiendra bientôt au passé"

Dr Laurent Schwartz : "Le cancer appartiendra bientôt au passé"©SouccarEditions

Et si le cancer était une maladie simple, qu’on pourra bientôt guérir et qui finira par disparaître ? Dans son livre "Cancer, un traitement simple et non toxique", le Dr Laurent Schwartz expose la méthode de traitement qu’il défend : celle de soigner le cancer comme une maladie métabolique et non plus seulement à coup de chimiothérapie, d’immunothérapie ou de radiothérapie. Entretien avec un médecin porteur d’espoir.

Publicité
Publicité

Medisite : Dans votre livre, vous dites que la chimiothérapie "est dangereuse". On en connaît par ailleurs les lourds effets secondaires sur la qualité de vie du malade. Pourquoi continue-t-elle d’être le traitement de masse le plus indiqué aujourd’hui ? Dans quel cas selon vous fait-elle vraiment sens ?
Dr Laurent Schwartz : La chimiothérapie a une efficacité qui est limitée mais réelle, elle peut guérir certains cancers. Pour les cancers fréquents de l’adulte, les effets bénéfiques de la chimiothérapie sont majeurs mais limités. Le mode d’action de la chimiothérapie est débattu. Si elle tuait les cellules (cancéreuses, ndlr) brutalement, on n’attendrait pas 2 mois pour faire un bilan et voir son efficacité. Si elle était vraiment toxique pour les cellules, ça se verrait rapidement. La chimiothérapie joue sur d’autres leviers qu’on ne maitrise pas. Elle module probablement le métabolisme tumoral.

Medisite : Quelqu’un qui se voit prescrire de la chimiothérapie aujourd’hui, doit-il l’accompagner d’autres méthodes alternatives comme des plantes ou une alimentation spécifique tel que le régime cétogène, pour améliorer son quotidien ? Pour prolonger sa survie ?
Dr Laurent Schwartz : Il y a aujourd’hui de nombreuses méthodes de traitements du cancer en essais, comme les thérapies ciblées, les jeunes ou l’immunothérapie. Cette multitude d’approches à priori divergentes nécessite une grille de lecture de ce qu’est le cancer. La compréhension du cancer commence à être extraordinairement claire. Le futur est dans la combinaison de ces approches là.

Publicité

"Les patients vont faire bouger le traitement du cancer"

Medisite : Vous dites dans votre livre qu’il est possible de guérir du cancer parce que c’est « une maladie simple », pourquoi alors rien ne bouge, pourquoi on continue d’en mourir autant que dans les années 1960 comme vous le faites remarquer ?
Dr Laurent Schwartz : A cause de la peur. La peur des malades et celle du changement pour les institutions. La peur diffuse qui veut que les choses soient compliquées. Le jour où vous comprenez que le cancer n’est qu'un problème banal de combustion cellulaire, tout bougera rapidement car les médicaments sont là, nous les avons, et les patients demandent le changement. Les choses bougent, on est dans un mouvement et un mouvement pour le bien.

Medisite : Pensez-vous possible que les autorités de santé entendent ce mouvement et que les traitements indiqués aujourd’hui évoluent ?
Dr Laurent Schwartz : Les traitements sont efficaces. Je suis sûr que ce mouvement de fond sera accompagné par les essais que nous attendons tous. Il faut réintégrer les patients au centre de la problématique, ils vont faire bouger le traitement du cancer.

Medisite : Ce que vous dites est porteur d’espoir, peut-on vraiment croire à la guérison du cancer ?
Dr Laurent Schwartz : Le monde du cancer bouge et donc l’espoir est permis. Comme chercheur et comme médecin, je suis sûr qu’on arrivera à une explication simple de la maladie et à un traitement non toxique. je suis très optimiste que tout ça peut se faire à court terme, que le cancer appartiendra bientôt au fléau du passé.

"Il y a cette peur diffuse qui fait que l'on ne fait rien"

Medisite : Vous dites que le cancer est une maladie "métabolique", pouvez-vous nous expliquer ce que cela veut dire ?
Dr Laurent Schwartz : Une cellule peut faire deux choses : synthétiser ou brûler. Quand vous bloquez la capacité à brûler, ça s’appelle un cancer. Pour survivre la cellule ouvre les vannes et capte le sucre. Mais elle le brûle mal et logiquement elle grossit.

Medisite : Pouvez-vous décrire votre méthode de traitement du cancer ?
Dr Laurent Schwartz : Elle consiste à redémarrer la mitochondrie* et la faire brûler pour permettre à la cellule de rebrûler de nouveau. La question est de trouver la combinaison la plus efficace, c’est le rôle fondamental des institutions avec les essais. Il faut que les essais soient faits proprement, il faut sortir de l’incertitude pour le bien de tous et surtout des malades. Cela rend dingue quand on n'a pas de réponses.
Je comprends qu’un temps les institutions n’aient pas vu l’importance du métabolisme tumoral. Mais aujourd’hui ce ne devrait plus être le cas. Il y a près de 30 000 publications sur le métabolisme du cancer l’an dernier. Il y a cette peur diffuse qui fait que l’on ne fait rien. Beaucoup de patients amènent ce livre** à leur cancérologue, pour les alerter d’une nouvelle approche. Les nouveautés ne s’apprennent pas seulement lors les congrès. Il existe aussi d’autres moyens de communication comme Internet. Les vidéos des malades témoignant de leur survie sont aussi très importants. A un moment, le système va bouger, j’y crois.

* Les mitochondries sont de petites bactéries nourries par la cellule qui lui permettent de brûler et de dégager de l’énergie.

** Cancer, un traitement simple et non toxique , Dr Laurent Schwartz, Thierry Souccar Editions, 2016.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité