Maladie des reins : le pronostic du cancer du rein

Publicité

Le cancer du rein reste relativement rare puisqu’il ne représente que 3 % des cancers diagnostiqués en France. Lorsqu’elle est détectée précocement, cette maladie des reins présente un pronostic favorable.

Publicité

Cancer du rein, quels symptômes ?

Dans la majorité des cas, ce type de cancer est découvert fortuitement lors d’un examen médical (radiographie, échographie) préconisé pour un autre motif, car il ne présente pas de symptômes caractéristiques à un stade précoce. Néanmoins, certains signes peuvent constituer des signaux d’alerte. C’est le cas notamment de la présence de sang dans les urines (hématurie) ou encore d’une masse anormale au niveau des vertèbres lombaires. Parfois, le patient ressent quelques douleurs localisées au niveau du flanc. Sur le plan général, il peut également voir son état de santé se dégrader ou une fièvre inexpliquée survenir.

Cancer du rein, quels traitements ?

Publicité

L’option chirurgicale représente l’alternative thérapeutique la plus indiquée en présence d’une tumeur rénale. L’intervention pourra consister en une ablation de la tumeur (néphrectomie partielle) ou du rein tout entier (néphrectomie élargie). A un stade avancé, les ganglions sentinelles ainsi que la glande surrénale peuvent également être enlevés. Lorsque le cancer est métastasé, la mise en œuvre d’un traitement médical à base de médicaments anticancéreux et/ou de séances de radiothérapie en amont ou en aval de la chirurgie est parfois préconisée. Les chances de rémission sont, bien entendu, plus importantes lorsque la tumeur reste localisée au seul rein.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité