Pose de stérilet : possible pour les nullipares ?

Il y a encore quelques années, poser un stérilet en cuivre ou hormonal à une nullipare était contre-indiqué. Mais depuis, les choses ont évolué : la pose d'un stérilet est désormais envisageable pour les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants.

Publicité
Publicité

© Istock

Pose de stérilet pour les nullipares : possible, mais encore peu effectuée

Même si la pose d'un stérilet pour les nullipares est autorisée, à moins d’une contre-indication médicale particulière, elle est encore relativement peu réalisée en France. Certains gynécologues refusent de la pratiquer, souvent par peur de faire mal à leur patiente. L’intervention peut en effet sembler plus délicate, le col de l’utérus des nullipares étant plus étroit et rigide que celui des femmes ayant déjà accouché.

Publicité
Pose de stérilet : existe-t-il des risques particuliers chez les nullipares ?

Par rapport à une femme ayant accouché d’un ou plusieurs enfants, le principal risque est d’avoir plus mal lors de la pose du stérilet. Toutefois, cette information est à nuancer : de nos jours, il existe des modèles très petits de stérilet en cuivre ou hormonal, plus faciles à poser chez les femmes nullipares. De plus, il faut aussi retenir que le stress tient une grande place dans la présence ou l’absence de douleur lors de la pose : une jeune femme nullipare parfaitement détendue peut ne ressentir aucune douleur. Quant au risque de perforation utérine lors de la pose d'un stérilet, très faible (environ 1 cas sur 1 000), il ne semble pas être augmenté chez les nullipares.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité