Contraception pour homme : il n'y a pas que le préservatif !

Contraception pour homme : il n'y a pas que le préservatif !©iStock

Si le préservatif est le moyen de contraception pour homme le plus répandu, il existe aussi d’autres solutions, comme la contraception masculine thermique (CMT) ou la contraception hormonale masculine (CHM).

Publicité
Publicité

Moyen de contraception pour homme : la CMT

Pour que la production de spermatozoïdes se déroule correctement, la température des testicules doit être plus basse de 2 à 4 °C que celle du reste du corps. La contraception masculine thermique, très efficace, permet d’élever la température des testicules d’environ 2 °C grâce à un sous-vêtement spécial. Ce dernier doit être porté 15 heures chaque jour pour atteindre le seuil contraceptif, inférieur à 1 million de spermatozoïdes mobiles/ml. Comptez 2 à 4 mois pour atteindre ce seuil. Pour être réversible, la CMT s’utilise au maximum pendant 4 ans. Le taux de spermatozoïdes redevient normal dans les 6 à 9 mois suivant la fin du traitement.

Moyen de contraception pour homme : la CHM

Publicité

Tout comme la contraception masculine thermique, la CHM est réversible. Elle repose sur des injections intramusculaires profondes, généralement à base d’énanthate de testostérone, pour inhiber la production de spermatozoïdes. Il faut compter 1 injection par semaine, pendant au maximum 18 mois. Là aussi, cette technique est très efficace : le seuil contraceptif est généralement atteint en 3 mois. Passé ce délai, si le seuil n’est pas atteint, il vaut mieux essayer un autre moyen de contraception pour homme, certains patients n'étant pas répondeurs au traitement. Le sperme peut redevenir fécond très vite à la fin du traitement, souvent sous 1 à 4 mois.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité