Les méthodes de contraception mécaniques

La contraception est indispensable si l’on ne souhaite pas concevoir. On peut opter pour une méthode contraceptive mécanique, c’est-à-dire pour un moyen de contraception naturel.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Contraception : les solutions mécaniques

Les femmes réfractaires au stérilet comme aux contraceptifs hormonaux peuvent choisir un moyen de contraception naturel, à savoir :

Publicité

- la méthode sympto-thermique : elle est basée sur l’analyse de la température, de la glaire cervicale et de l'ensemble des symptômes liés à l’ovulation pouvant donner des indices sur la période d’infertilité et de fécondité en fonction du cycle menstruel de chaque femme ;

- le coït interrompu : on le nomme aussi retrait prématuré. C’est une méthode contraceptive peu fiable basée sur l’interruption d’un rapport sexuel avant l’éjaculation ;

- la courbe de température corporelle : elle tend à repérer la période d’ovulation et de fécondité pendant laquelle les rapports sexuels doivent être proscrits, pour éviter une grossesse ;

- la méthode Ogino (Ogino-Knaus) ou méthode du calendrier : elle est basée sur des calculs statistiques. Son principe est simple : il faut détecter les périodes d’infertilité pendant lesquelles le couple peut avoir des relations sexuelles, et les périodes de fertilité nécessitant l’abstinence.

Moyen de contraception naturel : bien suivre la méthode

Publicité

Toute méthode contraceptive naturelle exige une grande discipline de la part du couple pour être plus fiable. Il est tout aussi indispensable que le cycle de la femme soit régulier. Avant d’opter pour l’une ou l’autre de ces méthodes contraceptives mécaniques, mieux vaut se faire expliquer le principe et la ligne de conduite par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité