DIU : les tests à faire avant la pose d'un stérilet

Le stérilet est un moyen de contraception efficace qui peut être implanté par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. Le stérilet se pose après une consultation préalable incontournable.

Publicité
Publicité

5651068-inline-500x352.jpg© Istock

Pose d’un stérilet : consultation préalable obligatoire

Le DIU ou dispositif intra-utérin est un stérilet au cuivre. Il ne peut être posé qu’en l’absence de contre-indication. C’est la raison pour laquelle toute femme souhaitant utiliser ce moyen de contraception très fiable doit en premier lieu subir un examen gynécologique minutieux. Celui-ci permet au praticien de s’assurer que sa patiente est apte à recevoir un DIU. L’examen préalable à la pose d’un stérilet permet de vérifier :

Publicité

- l’absence d’une grossesse ;

- l’absence d’une infection gynécologique ou d’une IST (Infection Sexuellement Transmissible) ;

- la position, la taille, la forme et l’état de l’utérus.

En règle générale, la patiente doit avoir effectué avant cette consultation un frottis cervico-vaginal ainsi qu’un test de grossesse. Au cours de la consultation préalable à la pose d’un DIU, une échographie peut être effectuée afin de vérifier que la cavité utérine est parfaitement saine.

DIU : les contre-indications

Parmi les contre-indications à la pose d’un DIU, on retrouve la grossesse, le cancer de l’utérus, une malformation de l’utérus, les polypes, l’adénomyose ou endométriose utérine. Quant aux fibromes, ils représentent une contre-indication à la pose d’un stérilet uniquement s’ils se situent sur la paroi interne de l’utérus. Ce sont les fibromes sous-muqueux, dits aussi intra-cavitaires. En revanche, un stérilet peut être posé chez une patiente qui présente un fibrome sur la paroi externe de l’utérus, c’est-à-dire un fibrome sous-séreux.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X