Contraception naturelle : qu'est-ce que le retrait ?

Opter pour une méthode de contraception naturelle est possible lorsque l’on ne souhaite pas concevoir. Il existe cependant un risque de grossesse imprévue plus important qu’avec une contraception féminine classique.

Publicité
Publicité

© Istock

Contraception naturelle la plus utilisée

Publicité

Si on veut éviter le risque de grossesse et que l’on ne souhaite recourir ni à la pilule contraceptive ni au stérilet, il est possible d’appliquer une méthode de contraception naturelle. Le retrait, appelé aussi coït interrompu (Coitus interruptus), est la solution la plus utilisée. Il s'agit tout simplement d'un rapport sexuel incomplet qui consiste, pour l’homme, à se retirer du vagin de sa partenaire avant d’éjaculer. Cette technique exige que l’éjaculation extra-vaginale n’ait pas lieu non plus à proximité immédiate du vagin.

Retrait et risque de grossesse imprévue

Le retrait est une méthode de contraception naturelle dont le taux d’échec est de l’ordre de 25 % pour les raisons suivantes :- Le liquide pré-éjaculatoire ou liquide pré-séminal s’écoule naturellement dans le vagin au moment des préliminaires. Contrairement à l’éjaculation, ce phénomène est totalement incontrôlable. Or, ce liquide est susceptible de véhiculer des spermatozoïdes actifs encore présents dans l’urètre depuis la précédente éjaculation.- Le retrait est une méthode de contraception naturelle qui implique de garder le parfait contrôle de son corps à tout moment. Or, il est très difficile de contrôler parfaitement l’éjaculation, et le partenaire ne réagit pas toujours à temps. Quelques gouttes de sperme suffisent à entraîner une grossesse non désirée.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité