Implant contraceptif : comment se passe la pose ?

L’implant contraceptif doit être inséré sous la peau pour qu’il diffuse en continu de la progestérone. Sa pose est effectuée par un professionnel de la santé. L’implant contraceptif recueille des avis majoritairement positifs.

Publicité
Publicité

© Istock

Pose d’un implant contraceptif

Obtenu sur prescription médicale, l’implant contraceptif doit être posé sous anesthésie locale, par un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage-femme. Une petite incision est nécessaire pour mettre en place ce moyen de contraception d’un diamètre de 2 mm et d’une longueur ne dépassant pas 4 cm. Il peut être inséré à n’importe quel endroit du corps, mais est quasiment toujours posé sur la face interne d’un bras. Cette zone étant peu exposée, la présence d’un implant ne gêne nullement la personne qui le porte. Il s’agit de la méthode de contraception la plus efficace aujourd’hui.

Publicité
Implant contraceptif : des avis positifs

Pour l’implant contraceptif, les avis des utilisatrices sont plutôt encourageants. Elles apprécient son efficacité et le fait de ne plus avoir à penser chaque jour à leur contraception. C’est pourquoi il est généralement préféré à la pilule contraceptive. De nombreuses femmes ont également constaté qu’après la pose d’un implant contraceptif, elles ne prennent pas de poids, voient leurs problèmes d’acné disparaître, et leurs règles sont généralement moins fréquentes et/ou moins abondantes qu’auparavant. Dans une moindre mesure, certaines femmes ont constaté une légère prise de poids après la pose d’un implant contraceptif, notamment celles qui présentaient déjà un surpoids auparavant. D’autres ont vu apparaître quelques boutons d’acné et des saignements plus ou moins fréquents, mais uniquement au cours du premier semestre qui suit la pose de l’implant.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité