Sommaire

L’acupuncture réduit l’appétit

L’acupuncture, l’une des branches les plus connues de la médecine chinoise, peut être une alliée de taille pour maigrir.

Dans quels cas l’acupuncture peut-elle aider à maigrir ?

Elle est utile si vous grossissez parce que le stress ou les coups de blues vous poussent à manger. "L’acupuncture agit sur les circulations d’énergies et les rééquilibre ", précise le Dr Hubert Sacksick, acupuncteur et spécialiste en rééducation fonctionnelle.
Les aiguilles stériles qui n’entraînent aucune douleur, procurent ainsi une sensation de détente, et réduisent l’appétit.

Posologie :"Si le patient a 10 kilos à perdre il faut compter 3-4 séances. Si c’est 30 kilos il faut tabler sur une dizaine de séances au moins. Les patients peuvent venir une fois par semaine ou tous les 15 jours selon leurs besoins et disponibilité," précise le Dr Sacksick.

Prix : 35 à 80 euros la séance en moyenne

Mise en garde : à éviter chez la femme enceinte

La phytothérapie aide à brûler les graisses

La phytothérapie propose une sélection de plantes pouvant stimuler l’organisme et par conséquent favorables à l’amaigrissement.

"L’écorce d’oranger doux a de bonnes propriétés amincissantes. Elle stimule le brûlage des graisses. L’orthosiphon (thé de Java) a une action analogue et il est de plus un excellent draineur des rétentions d’eau et de toxines. Le thé vierge agit sur les lipides mais aussi sur l’appétit. Le fucus est une algue qui apporte de l’iode à faible dose et agit de façon naturelle et douce pour stimuler la thyroïde et aider au déstockage des graisses en particulier la cellulite", explique le Dr Max Tétau, médecin homéopathe et adepte de la phytothérapie dans son livre "Votre santé par les plantes ".

Posologie : prendre une gélule d’écorce d’oranger doux (citrus aurantium) matin, midi et soir associés à une gélule d’orthosiphon (orthosiphon stamineus) trois fois par jour en cure d’un mois. On ajoutera une gélule de fucus (fucus vesiculosus) matin et soir si la cellulite s’ajoute au surpoids (1 mois également). En cas de fringales trop fortes ou de baisse de moral, prendre une gélule de thé vierge matin, midi et vers 16 h.

Prix : environ 3 euros la boîte de 60 gélules au choix de fucus, écorce d’oranger doux, orthosiphon ou thé vert

Précautions d’emploi : à éviter chez les femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans. Respectez bien les doses indiquées. Le fucus ne doit pas être utilisé en cas de dysfonctionnement thyroïdien.

L’homéopathie limite les grignotages

L’homéopathie peut agir en complément d’un régime pour perdre du poids en traitant les symptômes associés (fringales, mauvaise humeur...).

Le Dr Jean-Claude Trokiner, médecin homéopathe et acupuncteur liste plusieurs de ces remèdes homéopathiques dans son livre Mes méthodes naturelles anti-rides anti-kilos : " le Calcarea Carbonica est adapté si vous êtes gourmand et que vous manquez totalement de volonté. Le Sulfur si vous avez des désirs de sucre et d’aliments épicés, si vous êtes en proie à une faim impérieuse vers 11 h du matin. L’Anacardium si vous n’arrêtez pas de grignoter et que votre humeur s’améliore en mangeant. Le Nitric Acidum si vous êtes attiré par les aliments gras… "

Posologie : prendre 3 granules du remède homéopathique adapté à votre cas à dilution de 4 à 5 ch, 2 à 3 fois par jour en cure d’un mois.

Prix : 1,50 à 3€ en moyenne la boîte de 80 granules au choix de Calcarea Carbonica, Sulfur, Anacardium ou Nitric Acidum

Précautions : tous ces remèdes doivent être pris à distance des repas (au moins une heure) pour être pleinement efficaces.

L’Ayurveda aide à maigrir plus vite

L’Ayurveda, médecine indienne traditionnelle, peut aider à maigrir. Il permettrait de rééquilibrer votre dosha, votre énergie vitale, par la prise d’extraits de plantes médicinales. Les fonctions de transit et d’élimination du corps sont boostées et l’attrait envers les gourmandises sucrées freinées.

Le Dr Jean-Pierre Ruasse, nutritionniste, recommande dans son livre "La médecine ayurvédique, 3 types d’extraits de fruits et plantes :

  • "Le triphala est une composition de très grande renommée, constituée de 3 fruits : l’amalaki, le bibhitaki et le haritaki. C’est un excellent dépuratif général et stimulant sans accoutumance des fonctions digestives.
  • Le gurmar (plante grimpante) diminue la perception du goût sucré (donc freine l’envie de sucre).
  • Le guggul (arbuste résineux) augmente l’oxydation des graisses."


Posologie : prendre 6 g d’extrait de gurmar et un mélange de triphala composé de 2 g d’amalaki, de bibhitaki et d’haritaki au cours d’un repas ainsi que 4,5 g de guggul 3 fois par jour pendant les repas en cure d’un mois. Ces extraits peuvent s’utiliser dans des préparations culinaires (soupe, purée), en infusions ou sous forme d’extrait sec dans des compléments alimentaires. On peut trouver ces plantes en France dans des boutiques bio.

Prix : 10 à 15€ en moyenne la boîte de 60 gélules au choix de Triphala, Gurmar ou Guggul

Précautions : le gurmar est contre-indiqué en association avec des antidiabétiques et le guggul est contre indiqué chez la femme enceinte et chez les personnes sous traitement hypocholestérolémiant. Les plantes ne sont pas sans risque, ne dépassez jamais les doses prescrites.

La digipuncture limite les fringales

La digipuncture, une forme de médecine traditionnelle taoïste, peut être utilisée dans le cadre d’un programme minceur, parce qu’elle détend et limite les envies de manger.

"Comme l’acupuncture, la digipuncture opère sur certains méridiens du corps, mais avec les doigts. On masse les zones où l’on aurait mis les aiguilles par des petits mouvements circulaires pendant deux à trois minutes. L’avantage, c’est que le patient peut se soigner par lui-même en frottant les zones acuponcturales", explique le Dr Hubert Sacksick, médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle et acupuncteur.

Une méthode idéale pour ceux qui ne sont pas adeptes des aiguilles avec finalement une régulation de l’appétit supérieure.

Posologie : une séance de digipuncture d’une heure suffit pour apprendre comment réaliser chez soi ce massage des méridiens. Ensuite on peut faire sur soi-même des séances d’une dizaine de minutes une ou plusieurs fois par jour en cure d’un ou plusieurs mois selon vos besoins.

Prix : 30 à 60€ la séance en moyenne

Précautions : à éviter chez la femme enceinte

Le Qi Gong : pour perdre plus de kilos

Le Qi gong est une forme chinoise de méditation, qui peut apporter un plus en cours de régime.

"Souvent quand il y a un problème de poids, il y a un dérèglement au niveau digestif et des émotions ce qui empêche l’énergie de circuler en toute fluidité. Le Qi Gong se pratique à partir de mouvements assez complets et physiquement amples qui servent à débloquer le bassin et l’abdomen, souvent les centres de blocages. Il y a aussi des exercices plus méditatifs, de respiration, qui amplifient le travail du diaphragme pour débloquer à la fois le système digestif et les émotions", explique Ke Wen, professeur de Qi Gong.

Résultat, un corps et un esprit détendu pour mieux vivre le régime et perdre plus facilement du poids.

Posologie : il faut commencer par un atelier de 3 h dans un centre Qi Gong puis en faire régulièrement pendant 3 mois tous les jours entre 30 min et 1 h chez soi en reproduisant les techniques apprises en atelier.

Prix : 10 à 20€ la séance en moyenne

Précautions : "si physiquement certains mouvements font souffrir, on peut réduire les amplitudes des gestes. On s’adapte à ses capacités sans forcer et en écoutant son corps", termine Ke Wen, professeure de Qi Gong.

L’oligothérapie aide à éliminer plus vite

L’oligothérapie, basée sur les vertus santé des minéraux et des métaux, peut être utilisée pour aider à maigrir. L’objectif : relancer le fonctionnement de certains organes permettant ainsi une perte de poids facilitée en complément d’un régime.

Le Dr Jean-Claude Trokiner, médecin homéopathe et acupuncteur liste dans son livre "Mes méthodes naturelles anti-rides anti-kilos" les oligo-éléments à favoriser dans ce cadre : "Le Manganèse peut être utilisé si votre thyroïde fonctionne mal. Le Manganèse-Colbalt en cas de troubles circulatoires associés à votre surcharge pondérale. Le Zinc-Cuivre en cas de dysfonctionnement de l’hypophyse ou des glandes surrénales. Le Zinc-Nickel-Cobalt si votre surcharge de poids s’accompagne d’un trouble du métabolisme des sucres (diabète ou pré diabète), ou si vous souffrez du fameux coup de pompe de 10-11 h ou 16 h -17 h ou de crise de boulimie en particulier pour les sucres."

Posologie : pris à jeun, le produit doit être conservé une à deux minutes dans la bouche avant d’être avalé. Il faut compter une ampoule (ou un bouchon d’un flacon) par jour en cures de un mois renouvelable.

Prix : 20 à 30 e en moyenne la bouteille de 500 ml au choix de Manganèse, Manganèse-Colbalt, Zinc-Cuivre ou -Nickel-Cobalt.

Précautions : à éviter chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans.

L’aromathérapie accélère les bienfaits du régime

L’aromathérapie, basée sur l’usage d’huiles essentielles, permet de booster le corps pour accélérer les bienfaits d’un régime.

Danièle Festy, pharmacienne, recommande dans son livre « Les huiles essentielles ça marche » les huiles essentielles (HE) suivantes : "l’HE de sauge sclarée favorise l’élimination graisseuse, est anticellulitique et régule la circulation. L’HE de citron est un diurétique et un désinfiltrant. L’HE de genévrier est un décongestionnant veineux, utilisé contre l’insuffisance pancréatique".

Posologie : prendre une goutte d’HE de citron (citrus limonum ), une goutte d’HE de genévrier (Juniperus Communis) et une goutte d’HE de sauge sclarée (Salvia Sclarea ) dans une tasse d’infusion de romarin ou de menthe 3 fois par jour en cure de 3 semaines.

Prix : 5 à 15€ en moyenne le flacon de 10 ml au choix d’HE de citron, de genévrier ou de sauge sclarée.

Précautions : à éviter chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans.

L’hypnose élimine les comportements qui font grossir

L’hypnose peut aider à maigrir en dénouant les nœuds psychologiques qui pousse à trop manger en cas de stress, déprime, phénomène de compensation ou ennui.

Le Dr Jean-Marc Benhaïem, médecin hypnothérapeute explique qu’ "avec l’hypnose, dans le cadre d’une recherche de perte de poids, on s’intéresse au comportement alimentaire. On détermine d’abord où se situe le problème comportemental du patient vis-à-vis de la nourriture. Par exemple s’il la voit comme une récompense, on lui fait ressentir sous hypnose que c’est en réalité plutôt une punition puisqu’il a pris 10 kilos. Nous sommes conditionnés à voir le sucré comme une récompense, comme une preuve d’affection, mais nous devons nous déconditionner de cette perception pour moins en consommer ".

Posologie : il faut compter 3 séances. On peut les réaliser en groupe de 3 à 4 personnes.

Prix : 40 à 100 euros la séance en moyenne

Contre-indication : "Il n’y en a aucune. Tout le monde est sensible à l’hypnose comme nous sommes tous sensibles à la publicité donc à la suggestion, mais certains ne sont pas prêt à abandonner cette addiction et l’hypnose est inefficace sur eux", précise le Dr Jean-Marc Benhaïem, médecin hypnothérapeute.

Si au bout de deux séances vous ne constatez pas d’amélioration c’est que vous n’êtes pas assez réceptif à l’hypnose.

L’auriculothérapie : pour mincir sur mesure

L’auriculothérapie, mise au point en France dans les années 50, peut être utile dans le cadre d’un régime.

"L’auriculothérapie, c'est un peu l’acupuncture de l’oreille, mais le principe est complètement différent, car on n’agit pas sur les méridiens. Cela consiste à mettre des petites aiguilles au niveau de tel point associé à un organe que l’on veut soigner. Personnellement, à la place des aiguilles, j’utilise une stimulation électrique indolore à l’aide d’un stylet électrique. Je détecte et je stimule différentes zones qui permettent de traiter les causes de la prise de poids en fonction des patients.

Par exemple, je stimule les points qui agissent sur la circulation, l’élimination et la digestion, sur la satiété ou encore sur la volonté. Et alors qu’on ne peut mettre que 3 ou 4 aiguilles dans une oreille, avec la stimulation électrique, je peux stimuler 100 points au cours d’une séance !", explique le Dr Hubert Sacksick, médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle et auriculothérapeute.

Posologie : comme pour l’acupuncture, le nombre de séances est proportionnel au poids que l’on veut perdre. Comptez 3 à 4 séances si l’on souhaite perdre 10 kilos, en respectant une fréquence d'une à deux fois par quinzaine de jours.

Prix : 35 à 80 euros la séance en moyenne

Précautions d’emploi : à éviter chez la femme enceinte. La stimulation électrique ne doit pas être pratiquée sur les grands cardiaques qui portent des pacemakers.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Vidéo : Top 3 des boissons qui font mincir

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.