Sommaire

Cryolipolyse, électrostimulation, radiofréquence, lipocavitation, cryothérapie Chaque jour, des nouvelles techniques de médecine esthétique liées à la minceur et au remodelage du corps apparaissent dans les centres d’esthétique et les magazines.

Medisite a interrogé à ce sujet le Docteur Caroline Pouget, dermatologue spécialisée en médecine esthétique et anti-âge, fondatrice de la clinique Renécia, ainsi que son associé Louis Dupagne. Elle détaille les avantages et inconvénients de chacune de ces méthodes pour affiner sa silhouette.

1 - La cryolipolyse

Si vous souhaitez redessiner votre silhouette en vous débarrassant d’amas graisseux disgracieux dans des zones rebelles que le sport n’a pas suffi à faire disparaître, cette technique est peut-être faite pour vous. Grâce à une technique qui détruit les cellules graisseuses par l'action du froid et sans chirurgie, vous pouvez vous débarrasser des graisses incrustées.

Le Dr Pouget pratique cette technique dans son institut grâce à un dispositif de cryolipolyse médicale nouvelle génération qui comprends neuf applicateurs spécifiques pour chaque partie du corps. Quatre applicateurs peuvent-être utilisés simultanément pour le traitement d’une à deux zone.

"Nous commençons par identifier la zone de graisse avant de cibler un ou des bourrelets que la machine aspire et congèle pendant 30 à 45 minutes", précise la spécialiste.

Une graisse éliminée dans les deux mois

Ce bourrelet, qui a été congelé, va progressivement disparaitre ; “l’élimination de la graisse se fait dans les deux mois par le système lymphatique”. Quant aux risques, le Dr Pouget assure qu’ils sont très limités "si on a bien appliqué une lingette de protection entre les applicateurs et la peau, que l’on règle bien le degré l’aspiration, la température, la durée et qu’on travaille avec un dispositif médical de qualité".

Ensuite, en effet il s’agit principalement de bien identifier les indications et de placer les applicateurs et calibrer la machine en fonction des besoins spécifiques du patient.

La dermatologue et vénérologue précise que la praticienne règle ensuite la température de la machine qui peut aller jusqu’à -12 degrés car “on ne va pas descendre en température de la même manière sur une peau fine ou sur une peau épaisse”.

En pratique, la cryolipolyse se déroule sur une seule séance qui dure entre 45 minutes et une heure en fonction des zones à traiter. Il est possible de faire une séance supplémentaire si nécessaire, en concertation avec le praticien, deux à trois mois la première séance. Cette technique peut être réalisée sur le ventre, les poignets d’amour, les plis sous le soutien-gorge, les faces internes des cuisses, la culotte de cheval, les genoux et le menton dans des cas particuliers. Pour les bras, c’est possible s’il ne s’agit pas de relâchement mais d’une vraie masse graisseuse, sinon il faudra plutôt faire appel à de la radiofréquence.

Cryolipolyse : une perte de graisse de 20 à 50%

La cryolipolyse s’adresse à des personnes qui veulent se débarrasser de bourrelets localisés et non aux personnes en surpoids majeur. En effet, la cryolipolyse n’aura d’impact que sur la zone traitée par le ou les applicateurs. Attention, il est nécessaire d’avoir un poids stabl e ou d’être en phase de stabilisation si on veut un résultat optimal.

“En termes d’efficacité, cela dépend également du matériel; un dispositif médical de premier plan, tel que nous utilisons, permet une perte de graisse de 20 à 50% sur la zone traitée en une seule séance”, précise Louis Dupagne, co-fondateur de Renécia.

2 - La lipocavitation

La lipocavitation est une technique de médecine esthétique basée sur l’émission d'ultrasons qui brisent les parois des adipocytes. De cette manière, les amas de graisse stockés sous la peau sont libérés et éliminés de façon naturelle par la voie lymphatique. Pour le Dr Pouget, il s’agit d’une technique plutôt destinée à venir à bout de la cellulite.

“Cela n’est pas la même indication que la cryolipolyse. La première est destinée à lutter contre la cellulite, alors que la seconde va entraîner une véritable diminution de la graisse”. En réalité la lipocavitation utilise les ultrasons pour “casser la cellulite”.

3 - La radiofréquence

La radiofréquence est une émission d'ondes courtes qui permet d’augmenter la température du derme et d’accélérer la lipolyse, c’est-à-dire la dégradation des graisses, et surtout de stimuler la production et la rétraction des fibres pour raffermir les tissus. Cette technique de médecine esthétique permet de raffermir la peau et les tissus.

“Pour certains types de cellulite, cela aide puisque cela raffermit la peau et améliore son aspect en diminuant l’effet peau d’orange. Toutefois, ce n’est pas le traitement direct de la cellulite. On va surtout traiter le collagène, raffermir la peau”, précise auprès de Medisite le Dr Pouget. Cette technique est notamment utilisée pour des cas de relâchement cutané sur le ventre ou la face interne des cuisses par exemple pour raffermir la peau.

La radiofréquence est une émission d'ondes courtes qui permet d’augmenter la température du derme et d’accélérer la lipolyse, c’est-à-dire la dégradation des graisses, et, surtout, de stimuler la production et la rétraction des fibres pour raffermir les tissus. “Pour certains types de cellulites, cela aide puisque cela raffermit la peau et améliore son aspect en diminuant l’effet peau d’orange. Toutefois, ce n’est pas le traitement direct de la cellulite. On va surtout traiter le collagène, et raffermir la peau”, précise auprès de Medisite le Dr Pouget.

Cette technique est notamment utilisée pour des cas de relâchement cutané sur le ventre, par exemple en post-partum, ou la face interne des cuisses, l’interieur des bras, mais aussi le visage. Contrairement à la cryolopilose il faudra multiplier les séances. "Chez Renécia, nous conseillons un protocole de 6 séances au rythme d’une par semaine pour commencer de continuer dans le temps avec des séances d’entretien", précise le Dr Pouget

4 - La mésothérapie

La mésothérapie consiste à injecter via une seringue un cocktail d'actifs dans les tissus (drainants et désinfiltrants, défibrosants, anti-gras ou raffermissants) selon le type de cellulite. Pas plus de deux substances chimiques et des vitamines, des oligoéléments, des sels et des minéraux à volonté. Cinq séances en traitement d'attaque avec des piqûres de rappel espacées.

“On s’en sert en combiné. Cela va aider à déloger la cellulite fibreuse parce que ça va activer la circulation et déloger tout ce fibrome, mais cela vient en combiné d’une technique de lipocavitation ou d’un peu de radiofréquence. Je ne pense pas qu’elle puisse toute seule être efficace. Il faut l’utiliser en combinaison avec d’autres méthodes esthétiques de minceur”, précise-t-elle. La dermatologue préconise 6 séances.

5 - La carboxythérapie

La technique de la carboxythérapie est utilisée depuis de nombreuses années pour soigner l'arthrite. Du gaz CO2 est injecté en sous-cutané afin d’améliorer la vascularisation, de provoquer une vasodilatation et de réduire les petits amas graisseux de la cellulite.

“Cela va être superficiel car on ne va pas pouvoir être très profond, donc si on veut être plus efficace, il va falloir faire appel à des techniques telles que la radiofréquence ou les ultrasons”, précise le Dr Pouget.

6 - L’électrostimulation

L'électrostimulation permet d'accroître les contractions musculaires durant un effort physique par le biais d'électrodes qui envoient des impulsions électriques. “Cela a plus un effet musculaire pour les gens qui ont besoin de redensifier des abdominaux ou de retrouver un galbe au niveau des fesses”, explique le Dr Pouget.

Minceur : quelle est la méthode de médecine esthétique la plus efficace ?

Pour la dermatologue spécialisée en médecine esthétique, la méthode la plus efficace de réduction des amas graisseux reste la cryolipolyse. “On a de très bons résultats sur des amas graisseux localisés et qu’on n’arrive pas à perdre même avec un régime restrictif avec une méthode qui évite les traumatismes”.

De manière générale, la spécialiste recommande une “combinaison de méthodes”. “S’il y a un bourrelet localisé je vais commencer par de la cryolipolyse, je vais regarder les résultats et possiblement compléter avec de la radiofréquence pour améliorer l’efficacité. Pour le ventre par exemple, je vais faire de la cryolipolyse, de la radiofréquence et ensuite pour les zones qu’il reste à redensifier, je vais faire des petites injections d’acide hyaluronique", précise l’experte.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci au Dr Pouget, dermatologue spécialisée en médecine esthétique, et à son associé Louis Dupagne, co-fondateur de la clinique Renécia. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.