Rappel d'une coloration pour cheveux pour risques de lésions respiratoires

Publié le 10 Janvier 2019 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Un communiqué de la DGCCRF annonce le retrait d'un lot de coloration capillaire végétale pour risque de lésions réspiratoires à cause d'une substance non réglementaire dans la composition.
Publicité

Adeptes des colorations capillaires attention ! La direction générale de la concurrence et de la consommation et de la répression des fraudes annonce dans un communiqué du 4 janvier 2019 le rappel d'un lot de coloration. Il s'agit du produit Color Mate Hair Color Natural Black 9.1 de la marque Color Mate. En cause ? Un risque de lésions respiratoires à cause de "la présence d'une substance interdite par la réglementation", selon les auteurs du communiqué.

Nom du produit : Color Mate Hair Color Natural Black 9.1

Publicité

Marque : Color Mate

Référence : Natural Black 9.1

Lot : 59

Risque : Lésions respiratoires

Allergies : même les colorations végétales sont à risque

Les colorations n'ont pas la cote en ce moment ! Dans son numéro de janvier 2019, le magazine 60 millions de consommateurs a consacré un dossier spécial de cinq pages aux produits de colorations capillaires ou teintures permanentes. En tout : 10 produits sur les 16 qui ont été testés par les experts du magazine ont été épinglés à cause de leurs ingrédients allergènes ou encore pour la présence de perturbateurs endocriniens ou substances cancérigènes.

Publicité

3 Chênes®, 4N Châtain naturel

Garnier® 4.0 Châtain intense

Vitanove Marque Repère® (E.Leclerc) 3.0 Châtain foncé

L’Oréal Paris® 4 Châtain

Franck Provost Paris® 4.13 Mon Châtain

Schwarzkopf® 750 Châtain Doré

Henné Color® Blond Doré

Herbatint® 7D Blond Doré

Revlon® 74 Blond moyen

Beliflor® 07 Blond moyen

Comme ce nouveau rappel de la marque Color Mate, le confirme, les colorations végétales ne sont pas non plus sans risque d'allergie. Plusieurs composant souvent retrouvé dedans ont également été classés comme dangereuses par le magazine 60 millions de consommateurs. En cause notamment: la paraphénylènediamine (ou PPD), classée comme alergène par le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs en 2012, le p-aminophénol, un perturbateur endocrinien tout comme le résornicol ou encore,le formaldéhyde qui lui est soupçonné d'être cancérigène. D'ou l'intérêt de bien lire les étiquettes avant de choisir son produit.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X