Les cheveux qui tombent, qui ne poussent plus, ou pas assez vite : on a tous déjà rencontré ces désagréments au moins une fois dans notre vie. Avant toute chose, il faut d’abord en déceler la cause (stress, fatigue, carences…), et “traiter le problème en interne”, conseille Christophe Drezet, naturopathe et conseiller Onatera.

En complément d’une bonne hygiène de vie et d’un traitement adapté si nécessaire, certaines huiles essentielles peuvent être utiles pour accélérer ou réactiver la pousse des cheveux. Attention toutefois, même avec tous les soins du monde, les cheveux ne prendront pas 10 centimètres du jour au lendemain ! Il faut faire preuve de patience et attendre au moins “un bon mois pour observer des résultats”, rappelle le naturopathe.

Quelles huiles essentielles choisir pour stimuler la pousse des cheveux, purifier le cuir chevelu et renforcer le cheveu ?

Cuir chevelu fortifié : huile essentielle de Bay St Thomas (pimenta racemosa)

Cette huile essentielle est issue de la distillation des feuilles d’un petit arbuste appelé “bois d’Inde”, originaire de Jamaïque. Les feuilles et fruits de l’arbuste s’utilisent aussi comme épices en cuisine. Très purifiante, elle fortifie le cuir chevelu, active la microcirculation et stimule la pousse du cheveu.

Utilisation : ajoutez 3 à 4 gouttes d’HE dans une cuillère à café d’huile végétale de ricin, de jojoba ou de chanvre. Massez doucement du bout des doigts et laissez agir quelques minutes, avant de rincer et de faire un shampoing doux. À répéter deux fois par semaine.

Pour une préparation d’huile capillaire maison, diluez environ 50/60 gouttes d’HE dans 100 ml d’huile végétale de jojoba ou d’argan. Appliquez l’huile sur cheveux humides (après vaporisation d’une eau florale de cèdre ou de gel d’aloe vera) et massez doucement le cuir chevelu. Laissez poser 10 à 15 minutes puis rincez.<--pagebreak-->

<--pagebreak-->

Cheveux affaiblis : huile essentielle de cèdre (cedrus atlantica)

L’huile essentielle de cèdre est issue de la distillation du bois. Très aromatique, elle est utilisée depuis l’Égypte ancienne et courante en parfumerie. Conseillée pour les cheveux gras ou à pellicules, elle permet de réguler, rééquilibrer et aseptiser le cuir chevelu. Elle redonne du tonus aux cheveux affaiblis, favorise la repousse et s’associe bien avec l’huile essentielle d’ylang ylang.

Utilisation : déposez 3 à 4 gouttes d’HE de cèdre dans le creux de la main et ajoutez 12/15 gouttes d’une huile végétale de jojoba ou d’argan. Appliquez sur les cheveux et le cuir chevelu en massage doux et friction rapide. Laissez agir au moins 10 minutes ou plus puis rincez. À répéter trois fois par semaine.

<--pagebreak-->

Chute de cheveux : Huile essentielle d’ylang ylang (cananga odorata)

Conseillée pour calmer le stress et l’agitation, l’huile essentielle d’ylang ylang est aussi idéale pour fortifier et faire briller les cheveux, rééquilibrer le cuir chevelu et limiter la chute.

Utilisation : ajoutez 4 à 5 gouttes d’HE dans une cuillère à café d’huile de ricin, de jojoba ou de chanvre. Massez doucement du bout des doigts le cuir chevelu, frictionnez la chevelure, et laissez agir jusqu’à 10 minutes, avant de rincer et de faire un shampoing doux. À répéter deux fois par semaine.

Pour une préparation d’huile capillaire maison, diluez environ 60 gouttes d’HE d’ylang ylang et 40 gouttes d’HE de cèdre dans 100 ml d’huile végétale de jojoba ou d’argan. Appliquez l’huile sur cheveux humides (après vaporisation d’une eau florale de lavande ou de gel d’aloe vera) et massez doucement le cuir chevelu. Laissez poser 10 à 15 minutes puis rincez.

Pellicules : huile essentielle de laurier (laurus nobilis)

Cette huile essentielle est issue de la distillation des feuilles du laurier comestible. Elle active et stimule la pousse du cheveu et tonifie le cuir chevelu. Elle est également assainissante, en cas de pellicules ou de problèmes infectieux du cuir chevelu. L’huile essentielle de laurier s’associe parfaitement avec l’huile essentielle d’ylang ylang.

Utilisation : ajoutez 4 à 5 gouttes d’HE dans une cuillère à café d’huile de ricin ou de jojoba ou de cameline. Massez doucement du bout des doigts et laissez agir jusqu’à 10 minutes avant de rincer et de faire un shampoing doux.

<--pagebreak-->

Pousse de cheveux : huile essentielle de romarin verbénone (rosmarinus officinalis à verbénone)

Souvent conseillée en interne pour stimuler un foie paresseux et en détox, l’huile essentielle de romarin verbénone permet aussi de réguler et d’aseptiser un cuir chevelu gras ou à pellicules. Elle tonifie le cuir chevelu et stimule la pousse du cheveu.

Utilisation : déposez 3 à 5 gouttes d’HE de romarin verbénone dans le creux de la main et ajoutez 12/15 gouttes d’une huile végétale de jojoba ou d’argan. Appliquez sur les cheveux et le cuir chevelu en massage doux et friction rapide. Laissez agir au moins 10 minutes puis rincez. À réaliser trois fois par semaine pendant un mois.

L’astuce du naturopathe : pour optimiser encore plus l’efficacité des huiles essentielles, couvrez vos cheveux avec une serviette chaude et humide pendant la pose du masque.

Bien utiliser les huiles essentielles : les précautions à prendre

Les huiles essentielles sont des produits très concentrés, il faut donc faire attention à bien suivre les recommandations d’utilisation. Elles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes, allaitantes, les enfants de moins de 3 ans et les personnes qui souffrent de troubles neurologiques comme l’épilepsie. Avant utilisation, testez-les toujours sur le pli du coude pour vérifier l’absence de réaction cutanée.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Remerciement à Christophe Drezet, naturopathe, phytothérapeute et conseiller Onatera,

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.