Ecouter l'article :

Les personnes ayant les cheveux roux seraient plus sensibles à la douleur. C'est la découverte de chercheurs américains du Massachusetts General Hospital (MGH), dont l'étude a été publiée dans Sciences Advances ce 2 avril. En cause, une mutation du récepteur de la mélanocortine (MC1R) présent sur les cellules pigmentaires de la peau et qui affecte la perception de la douleur. Selon les chercheurs américains, ce récepteur serait inhibé chez les personnes rousses, ce qui augmente le seuil de douleur qu'ils peuvent supporter.

Des seuils de douleur variés en fonction de la pigmentation de la peau

Les chercheurs ont démontré sur des souris que les animaux roux secrètent des niveaux inférieurs d'une molécule appelée POMC, proopiomélanocortine. Comme le précise Pourquoi docteur, cette molécule joue un rôle important dans la sensibilité à la douleur puisqu’elle permet de maintenir un équilibre entre les récepteurs opioïdes qui inhibent la douleur et des récepteurs de la mélanocortine qui améliorent la perception de la douleur. Par conséquent, les faibles niveaux de POMC font qu’il y a plus de signaux qui arrivent aux récepteurs opioïdes, ce qui élève automatiquement le seuil de douleur que peuvent supporter les personnes aux cheveux roux.

"L'équipe a découvert que la perte de la fonction du récepteur de la mélanocortine 1 chez les souris rousses a amené les mélanocytes des animaux à sécréter des niveaux inférieurs d'une molécule appelée POMC qui est ensuite coupée en différentes hormones, dont une qui sensibilise à la douleur et une qui bloque", résume le communiqué diffusé par l’équipe. "Ces résultats décrivent le mécanisme derrière les preuves antérieures suggérant des seuils de douleur variés en fonction de la pigmentation de la peau", explique David Fisher, auteur principal de l’étude. Cela confirme que "la sensibilité à la douleur peut varier" selon les personnes. Les chercheurs ajoutent que cette étude pourrait permettre la création de médicaments qui inhibent les récepteurs de la mélanocortine impliqués dans la détection de la douleur. À noter que c'est également une mutation du récepteur de la mélanocortine (MC1R) qui empêche les roux de pouvoir bronzer.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.