Deux confinements successifs, un emploi du temps bousculé… et voilà, mes cheveux n’ont pas vu une paire de ciseau pendant plus d’un an. Ils en ont, d'ailleurs, pleinement profité ! Si les longues chevelures sont, certes, souvent jugées plus féminines, plus glamour... l’envie de changement devient plus forte. C’est décidé je coupe tout. Ce changement radical ne m’effraie pas, je l’ai déjà fait plusieurs fois. La différence cette fois-ci ? Je vais donner les mèches coupées à l’association Fake Hair Don't Care (FHDC) afin qu’elles deviennent des perruques dédiées aux personnes atteintes du cancer.

Don de cheveux : comment donner ses cheveux ?

La majorité des associations de collectes de cheveux ont un modèle similaire. Elles disposent d’un réseau de salons partenaires qui se chargent de collecter les mèches, selon leurs critères. Mais, il est aussi possible d’aller chez son coiffeur habituel ou même de se les couper soi-même. Il faut juste faire attention à suivre les conseils de coupe. C'est-à-dire séparer la chevelure en deux, les maintenir chacune grâce à deux élastiques et couper au-dessus du premier.

"Notre association accepte les dons à partir de 10 centimètres. Ce n’est pas énorme en réalité. Avec cette longueur, même les hommes et les enfants peuvent donner", explique Manon, bénévole de FHDC. "Nous acceptons tous les types de cheveux (naturels, colorés, décolorés) tant qu’ils sont en bonne santé. Il faut juste faire attention que les cheveux soient bien secs au moment de l’envoi, car ils peuvent moisir s'ils sont mouillés. Et, ils sont alors inutilisables", poursuit-elle.

Cette information en tête, j'ai pris rendez-vous chez ma coiffeuse Laetitia (Brin de Cheveux, Itteville) - qui connait ma chevelure et ma coloration - pour le dernier samedi du mois d’octobre. Jolie façon de clôturer Octobre Rose, non ? Je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée.

"Nous avions en moyenne 3000 dons par mois, mais nous avons observé une belle progression ces derniers temps. Nous sommes mêmes parvenus à 4500 dons en septembre. Je n’ai pas encore les chiffres d'octobre, mais cela devrait être supérieur encore. En effet, nous avons toujours plus de dons à cette période, car il y a de nombreuses opérations en entreprise ou dans les écoles grâce à Octobre Rose", ajoute Manon.

Et contribuer au bien-être d’un malade atteint du cancer ne prend que quelques minutes supplémentaires. En deux coups de ciseaux et moins de 5 minutes, ma coiffeuse m'a remise deux mèches de 27 et 25 cm, respectivement. Il m’a fallu ensuite deux autres minutes pour remplir le formulaire de renseignement de l'association et glisser les cheveux dans une enveloppe timbrée.

Don de cheveux : comment donner ses cheveux ?

Perruque en cheveux naturels : comment sont-elles fabriquées ?

"Les cheveux reçus sont triés plusieurs fois. Lors du premier, nous séparons les cheveux naturels, colorés ou décolorés, car les traitements pour intégrer une perruque ne sont pas les mêmes. Ensuite, nous les trions par couleur puis par longueur". Le plus long reste la fabrication de la perruque 100% personnalisable.

Il faut en moyenne 6 à 10 donneurs pour en réaliser Toutefois, cela varie selon la perruque commandée : si les cheveux utilisés sont fins, épais, courts, longs ou au regard de la coupe souhaitée.

"Les bénéficiaires (aussi bien adulte qu’enfant) viennent à nous avec un projet et nous les accompagnons à chaque étape : le choix de la coupe, les mesures la mise en relation avec le perruquier… La confection peut prendre entre 4 et 8 semaines", explique Manon.

L’association conseille aux personnes souhaitant une perruque de la contacter avant d'avoir commencé le traitement par chimiothérapie "afin d'anticiper la perte de cheveux".

"Nous participons à la fabrication d’une soixantaine de perruques en moyenne", ajoute la bénévole.

"Une perruque sur-mesure dans le commerce coûte en moyenne 3 000€ tandis que les nôtres coûtent moins de 1 000€", précise l’organisation. "Elles font l'objet de devis personnalisés qui prennent en compte les revenus de chaque client. La très faible marge récupérée permet de faire vivre l'association".

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Merci à Manon, bénévole à Fake Hair Don't Care et Laétitia, coiffeuse au brin de cheveux (D'huison-Longueville, 91) pour leur aide

https://fakehairdontcare.fr/

https://www.lebrindecheveux.fr/

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.