L'obésité a de lourdes conséquences sur vos cheveux. Selon une étude de chercheurs japonais de la Tokyo Medical and Dental University publiée dans la revue Nature, l'obésité chronique peut conduire à une chute de cheveux accrue et les rendre plus fins. Les auteurs ont même découvert pourquoi en démontrant que l'obésité pouvait entraîner un épuisement des cellules souches des follicules pileux (CSFP) en provoquant certains signaux inflammatoires qui bloquent leur régénération.

En effet, les chercheurs ont constaté que les cellules souches présentes dans les follicules pileux des souris recevant un régime riche en graisses se comportaient différemment de celles des souris recevant un régime standard. Des signaux inflammatoires dans les cellules souches ont conduit à ces différences, entraînant finalement l'amincissement et la chute des cheveux.

Perte de cheveux due à une alimentation riche en graisses

Ces résultats révèlent le lien entre obésité et dysfonctionnement des organes. On savait que l'obésité était un facteur de nombreux troubles, tels que des maladies cardiaques, du diabète et de nombreuses autres pathologies fréquemment constatées chez les personnes obèses. Toutefois, on ne connaissait pas le mécanisme par lequel plusieurs organes du corps se détérioraient à cause de l'obésité chronique.

Au cours de leurs expériences, les chercheurs japonais ont étudié comment un régime riche en graisses ou l'obésité génétiquement induite pouvaient entraîner un amincissement et une chute des cheveux. Les auteurs ont ainsi découvert que l'obésité peut entraîner un épuisement des cellules souches du follicule pileux en induisant certains signaux inflammatoires, bloquant ainsi la régénération du follicule pileux et entraînant finalement leur perte. Normalement, les cellules souches se renouvellent automatiquement à chaque cycle du follicule pileux. Un processus qui permet ainsi à nos cheveux de pousser continuellement.

Un changement au niveau de la peau

Quand on vieillit, les cellules souches des follicules pileux ont du mal à se régénérer, ce qui entraîne un amincissement des cheveux et leur chute précoce. Cette étude japonaise vient révéler que les personnes obèses sont également susceptibles de subir un amincissement et une perte de cheveux précoces. "Une alimentation riche en graisses accélère l'amincissement des cheveux en épuisant les cellules des follicules pileux qui reconstituent les cellules matures qui font pousser les cheveux, en particulier chez les souris âgées", a déclaré l'auteur principal de l'étude Hironobu Morinaga. Ces souris présentent une perte de cheveux plus rapide et des follicules pileux plus petits.

Les chercheurs ont constaté une modification au niveau de l’épiderme provoquant la perte de cheveux. "Nous avons découvert que les souris obèses et celles suivant un régime riche en graisses modifient leur sébum à la surface de la peau, ce qui accélère la perte de cheveux et épuise les cellules souches du follicule pileux". Un changement rapide aux conséquences immédiates. Même après seulement quatre jours consécutifs de régime riche en graisses, les souris présentaient un stress oxydatif accru et des signes de différenciation épidermique.

Un vrai problème quand on sait que les personnes en surpoids présentent déjà un risque plus élevé d'alopécie androgénique. Cette étude ouvre la voie à des traitements futurs contre les cheveux fins et leur chute précoce ainsi qu'à une meilleure compréhension des conséquences physiques de l'obésité chronique.

Sources

Obesity accelerates hair thinning by stem cell-centric converging mechanisms,  Nature, 23 juin 2021.

https://www.nature.com/articles/s41586-021-03624

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.