Cancer du poumon : le cancer qui ferait le plus de victimes en 2019

Publié le 19 Mars 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Les résultats d'une récente étude montrent que le nombre de décès par cancer du poumon est en augmentation dans les pays de l'Union européenne. Une maladie qui fait le plus de victimes chez les hommes, et qui est en passe de devenir le cancer le plus meurtrier chez les femmes, avant le cancer du sein.
Publicité

1 410 000 : c'est le nombre de décès par cancer attendu en 2019 dans l'Union européenne. Et une grande partie de ces victimes, une sur cinq précisément, succomberaient à un cancer du poumon, en passe de devenir le cancer le plus meurtrier chez les hommes comme chez les femmes. C'est ce que révèle une étude internationale publiée le 19 mars 2019 dans la revue Annals of Oconlogy.

Publicité

Cancer du poumon : 280 000 décès prévus en 2019

A partir de données récoltées auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) entre autres, les chercheurs ont pu estimer le nombre de décès imputés aux cancers les plus fréquents en 2019. Il a ainsi été observé que le cancer du poumon est le type de cancer qui allait faire le plus de victimes cette année, tant chez les hommes (183 200) que chez les femmes. En effet, si le cancer du sein est le plus fréquent chez ces dernières avec 60 000 nouveaux cas chaque année, il entraînerait moins de morts (92 800) que le cancer du poumon (96 800) en 2019.

Publicité

Le tabac à l'origine d'une épidémie de cancer du poumon

Comment expliquer ce phénomène ? Par les tendances de consommation de tabac, principale cause du cancer du poumon. Selon les chercheurs, "dans la plupart des pays européens, fumer est devenu fréquent chez les femmes dans les années 1970, c'est pourquoi une épidémie de cancer du poumon se développe maintenant. Chez les hommes, l'épidémie s'est développée bien plus tôt, et a tendance à décliner. Malgré tout, le tabac reste la priorité en matière de prévention."

Point positif : au final, "entre 2014 et 2019, la mortalité par cancer continuera de baisser chez les deux sexes, concluent les chercheurs, l'étude montrant un déclin de 6% chez les hommes et de 4% chez les femmes".

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X