Cancer du poumon : boire plus de deux tasses de café par jour augmenterait les risques

Publié le 04 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Les personnes qui boivent au moins deux tasses de café par jour auraient plus de chances de développer un cancer du poumon, selon une récente étude américaine. 
Publicité
Cancer du poumon : boire plus de deux tasses de café par jour augmenterait les risquesIstock

Avis aux amateurs de café, des chercheurs américains mettent à nouveau en garde contre ce breuvage. Selon une étude présentée le 31 mars dernier, lors du congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (Association Américaine de Recherche contre le Cancer), boire plus de deux tasses de café par jour pourrait accroître le risque de développer un cancer du poumon. Et cela vaudrait aussi pour les non-fumeurs...

A lire aussi : Les dangers du café

Un risque de cancer accru de 41 % pour les buveurs de café

Un groupe international de chercheurs a analysé les données de 17 études différentes, ce qui inclut un total de 1.2 millions de participants américains et asiatiques. Ils ont relevé pour chacun d’eux s’ils consommaient du thé, du café et/ou des cigarettes. La moitié d’entre eux s’est avérée non-fumeuse. Les participants ont été surveillés pendant plus de 8 ans. Au cours de cette période, 20500 d’entre eux ont développé un cancer du poumon.

Publicité
Publicité

A partir de ces observations, les chercheurs ont constaté que les non-fumeurs qui boivent deux tasses de café ou plus par jour, verraient leur risque de cancer du poumon croître de 41 %. Ceux qui consomment deux tasses de thé ou plus par jour auraient 37 % de chances supplémentaires de développer ce type de cancer, que ceux qui n’en boivent pas.

Ce risque ne semble pas varier selon les âges, les origines ethniques, ni même le type de café dégusté. En revanche, avaler du décaféinésemble plus mauvais encore puisque ce dernier est associé à un risque 15 % plus élevé que le café classique.

Ce risque serait imputable au processus de torréfaction

Jingjing Zhu, doctorant à l’Université de Vanderbilt et auteur principal de l’étude, rappelle néanmoins “qu’il s’agit seulement d’une étude observatoire”. Elle ne prouve donc pas qu’il y ait un rapport de cause à effet entre la consommation de café et l’apparition du cancer du poumon, et nécessite pour cela d'être approfondie.

Par ailleurs, bien que les participants aient été examinés pendant plusieurs années, les données relatives à leur consommation de thé, café et cigarettes ont été relevées une seule fois, au début de l’étude. Zhu précise donc que, s’ils ont changé leurs habitudes au fil des ans, cela pourrait avoir faussé les résultats. Tout comme le fait que les non-fumeurs aient pu faire l’objet de tabagisme passif.

Leurs observations ont tout de même permis aux chercheurs d'émettre l’hypothèse que la caféine en elle-même ne serait pas forcément à incriminer. Ce pourrait être quelque chose dans le processus de torréfaction, qui entraînerait un lien entre le café et le risque de cancer du poumon. En attendant, si vous avez besoin d'un coup de fouet, vous pouvez toujours penser à une tasse de café pour en ressentir les effets...

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X