Ecouter l'article :

Le ginseng rouge est-il le remède miracle contre le cancer des poumons ? Selon une étude de chercheurs de l'Institut coréen des sciences et technologies (KIST), relayée par Pourquoi docteur, ils auraient découvert deux composants actifs du ginseng rouge, le Rk1 et le Rg5, ayant des effets anti-cancéreux prouvés contre les métastases du cancer du poumon. Dans leurs travaux publiés dans le Journal of Ginseng Research en janvier dernier, ils expliquent avoir développé une nouvelle méthode de traitement du ginseng rouge par micro-ondes.

Les métastases cancéreuses ont été inhibées

Cette technique, appelée KMxG fonctionnerait sur le même principe que le four à micro-ondes et permettait de démultiplier l'efficacité du ginseng en augmentant de plus de vingt fois la concentration des trois principaux composants actifs de sa racine : le Rg3, le Rk1 et le Rg5. Comme l'explique Pourquoi docteur, grâce à cette fameuse méthode KMxG, les chercheurs coréens ont traité les cellules cancéreuses métastasées du poumon avec les composants concentrés du ginseng rouge Rk1 et Rg5. Résultat : les métastases cancéreuses ont été inhibées grâce aux principes actifs qui inhiberaient la protéine TGF-β1, qui participe au développement des métastases du cancer du poumon.

"Bien qu'il ait été démontré précédemment que les composants du ginseng rouge tuent les cellules cancéreuses, cette étude a prouvé que ces composants du ginseng rouge ont d'autres effets anticancéreux et peuvent inhiber les métastases du cancer du poumon", explique le Dr Jungyeob Ham, co-auteur de l’étude. Cette découverte serait, selon lui, une voie vers le développement de "matériaux fonctionnels personnalisés pour diverses maladies", puisqu'il est désormais possible de "contrôler la teneur en principe actif du ginseng rouge en utilisant des méthodes de traitement par micro-ondes comme celle qui a produit le KMxG".

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.