Cancer du poumon : son taux de mortalité chez la femme va augmenter de 43%

Publié le 01 Août 2018 à 11h52 par Chloé Parisse, journaliste santé
Une étude entreprise à l'échelle mondiale révèle que le taux de mortalité par cancer du poumon devrait augmenter de façon fulgurante d'ici 2030, chez les femmes.

© Adobe StockLes chercheurs de l'Université internationale de Catalogne en Espagne, de l'Université de Milan en Italie et de l'Université de Porto au Portugal ont découvert qu'une hausse du cancer du poumon serait prévue d'ici 2030, plus particulièrement en Europe et en Océanie. À l'inverse, le taux de mortalité par cancer du sein aurait une tendance à la baisse.

Augmentation du cancer du poumon de 43% et diminution du cancer du sein de 9%

Les scientifiques ont analysé les données sur la mortalité des femmes par cancer du poumon et par cancer du sein à travers le monde, à partir de la base de données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2008 à 2014. Les participantes provenaient de 29 pays d'Europe, 14 pays des Amériques, 7 pays d'Asie et 2 pays d'Océanie.

Les résultats ont montré que la mortalité due au cancer du poumon et au cancer du sein devrait être plus élevée dans les pays à revenu élevé que dans les pays à revenu intermédiaire. Le taux de mortalité par cancer du poumon devrait passer de 11,2 en 2015 à 16,0 en 2030 à l'échelle mondiale, soit une augmentation de 43%. Également, les taux de mortalité par cancer du poumon les plus élevés pour 2030 sont prévus en Europe et en Océanie. Au contraire, les taux de mortalité par cancer du poumon les plus bas pour 2030 sont prévus en Amérique et en Asie. L'Océanie devrait connaître une baisse de la mortalité par cancer du poumon passant de 17,8 en 2015 à 17,6 en 2030.

Concernant le taux de mortalité par cancer du sein, il devrait passer de 16,1 en 2015 à 14,7 en 2030, soit une diminution de 9%. Le taux de mortalité par cancer du sein le plus élevé est prévu en Europe avec une tendance générale à la baisse. Au contraire, le taux de mortalité aurait une tendance croissante en Asie.

Des facteurs liés au mode de vie

La hausse de mortalité par cancer du poumon chez les femmes s'explique par les différents délais observés au niveau de l'épidémie de tabagisme à travers le monde. Pour Jose M. Martínez-Sánchez, auteur principal de l'étude : "Il était socialement acceptable pour les femmes de fumer dans les pays européens et océaniens inclus dans notre étude de nombreuses années avant que cette habitude soit répandue en Amérique et en Asie. Cela expliquerait pourquoi nous voyons des taux de mortalité plus élevés dans ces pays."

Quand au cancer du sein, il serait associé à de nombreux facteurs liés au mode de vie. "Nous assistons à une augmentation de la mortalité par cancer du sein en Asie parce que cette culture adapte actuellement un mode de vie occidentalisé, qui conduit souvent à l'obésité et à l'augmentation de la consommation d'alcool, deux facteurs pouvant conduire au développement du cancer du sein", explique Jose M. Martínez-Sánchez. Il ajoute que la mortalité par cancer du sein en Europe pourrait être liée à la prise de conscience du cancer du sein au sein de cette population, entraînant ainsi une participation active aux programmes de dépistage et à l'amélioration des traitements.

Les résultats de cette recherche vont permettre de fournir des preuves aux professionnels de santé et vont aider à décider des stratégies globales "pour réduire les impacts sociaux, économiques et sanitaires du cancer du poumon chez les femmes à l'avenir".

Vidéo : Pourquoi le cancer du poumon est plus mortel chez les femmes

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X