Sommaire

Décidément, Johnny Hallyday n’est pas près de tomber dans l’oubli. Presque trois ans après son décès des suites d’un cancer du poumon, son parolier, Michel Mallory, évoque une anecdote encore méconnue sur le chanteur.

C'est pour Paris Match que Michel Mallory a fait cette confidence. Dans les années 1970, la légende du Rock lui aurait assuré être atteint d’un cancer du poumon. "Il a mis une heure pour me dire qu'il déconnait", raconte le parolier avant de révéler que le plus grand rôle du taulier était celui de "menteur".

Cruel hasard ou coup du destin, Johnny Hallyday a été diagnostiqué en octobre 2016 d’un cancer du poumon de stade 4. Soit plus de quarante ans après sa "mauvaise blague".

Johnny Hallyday : cette "mauvaise blague" qu’il faisait sur le cancer il y a 40 ans

Johnny Hallyday aura mené un combat sans merci contre la maladie. Malheureusement, il aura été vain. Le 5 décembre 2017, la star s’est éteinte dans sa maison de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), à l’âge de 74 ans.

Pourtant, Johnny Hallyday ne laissait rien paraître. En juin 2017, soit 6 mois avant son décès, le chanteur mettait encore le feu sur scène lors de l’ultime tournée des Vieilles Canailles, aux côtés des ses amis Eddy Mitchell et Jacques Dutronc.

Après avoir commencé une chimiothérapie médicamenteuse après son diagnostic, Johnny Hallyday était parvenu à enregistrer une dizaine de titres.

Malheureusement, le cancer l’a rattrapé. La star avait dû être hospitalisée pour détresse respiratoire le 13 novembre 2017. Quelques semaines plus tard, Johnny Hallyday a rendu son dernier souffle.

"Il est très en retard comme souvent et me dit : 'Mon Michel, j'ai un cancer du poumon’."

Son parolier se souvient aujourd’hui que Johnny Hallyday plaisantait sur le cancer dans les années 70. Le chanteur avait même annoncé être malade, avait d’avouer qu’il blaguait.

Pour la petite histoire, Michel Mallory a écrit pas moins de 114 chansons pour Johnny Hallyday. Il avait l’habitude d’accompagner le mari de Lætitia Hallyday à l'harmonica quand il interprétait le titre emblématique Toute la musique que j'aime.

Entre les deux artistes régnait complicité, respect et amitié, selon les souvenirs de Michel Mallory. Néanmoins, il se rappelle à quel point la star avait un talent de "menteur".

Un beau jour, le Taulier avait décidé de faire une mauvaise blague à son parolier.

"Je me souviens d'un jour, dans les années 1970, où nous avions rendez-vous à la Sacem. Il est très en retard comme souvent et me dit : 'Mon Michel, j'ai un cancer du poumon.' Il a mis une heure pour me dire qu'il déconnait, se remémore le parolier. Il savait mentir avec une force".

Johnny Hallyday décrit comme dur avec Lætitia pendant sa maladie

Johnny Hallyday décrit comme dur avec Lætitia pendant sa maladie© abacapress

L’idole des jeunes n’aurait pas été tendre avec sa femme, durant les dernières semaines de sa vie. C’est en tout cas ce que rapporte Laurence Favalelli, ex-agent artistique de Lætitia Hallyday, dans son ouvrage Lætitia H, au cœur du clan Hallyday (éd. Michel Lafon), paru le 28 novembre 2019.

Laetitia Hallyday décrite comme “la femme, la mère, l'infirmière, la cheffe des opérations médicales”

À travers les pages, l’ex-agent insiste sur le dévouement de Lætitia pour son mari, durant les dernières semaines de sa vie. Elle la décrit comme “la femme, la mère, l'infirmière, la cheffe des opérations médicales”, celle qui “vérifie tout, court après son mari pour une piqûre à laquelle il rechigne et se prend ses humeurs de plein fouet".

Malgré tout, Johnny Hallyday semblait souvent très dur avec elle. Face à cette piqûre, qu’il refuse obstinément, il lui aurait répondu : “Je ne la ferai pas ! Tu me casses les couilles ! Tu ne sers à rien ! Tu ne fais que m'emmerder ! Tu me pollues la vie !”

"Il a peur, il m'envoie balader"

Pourtant, Laeticia Hallyday n’abandonnera jamais son homme et restera à ses côtés jusqu’à la fin. “Elle fait quand même venir l'infirmière, il hurle de plus belle et Laeticia est humiliée plus souvent que d'ordinaire”, écrit L. Favalelli. Plus encore, elle lui trouve régulièrement des excuses, pour justifier ses violentes sautes d’humeur. “Elle a les mots pour le décrire : 'Il a fait son sale gosse, c'était dur.' Ou : 'Il a peur, il m'envoie balader.' Elle contient un amour rageur, elle le sublime en dévotion”.

Cancer du poumon : sauriez-vous le reconnaître à temps ?

Cancer du poumon : sauriez-vous le reconnaître à temps ?© Istock

Le cancer du poumon est l ’un des cancers les plus fréquents en France. La majorité des tumeurs cancéreuses bronchiques sont liées au tabagisme chronique. Or, les fumeurs ne sont pas les seuls à être touchés. Le tabac est responsable de près de 85 % des cancers du poumon.

Les sujets exposés quotidiennement au tabagisme passif, les personnes ayant une prédisposition génétique au cancer ou celles atteintes de maladie pulmonaire chronique, comme la sclérodermie, ou la fibrose (séquelle d’une pneumonie ou de la tuberculose) sont aussi à risque.

Cancer du poumon : les signes à repérer

Au début de son évolution, ce cancer évolue sans aucun symptôme. De plus, comme il survient souvent chez le fumeur, certains symptômes, comme une toux, sont déjà présents. Or, certains signes peuvent mettre la puce à l’oreille :

  • Une toux qui persiste ou s’aggrave ;
  • Une douleur thoracique, persistante qui s’accentue à la toux ou à l’inspiration profonde ;
  • L’apparition d’une respiration sifflante ;
  • L’apparition d’un essoufflement, d’abord à l’effort, puis au repos ;
  • La présence de crachats sanglants ;
  • Une voix enrouée persistant plus de 3 semaines ;
  • Des bronchites ou pneumonies à répétition ;
  • Une perte de poids et d’appétit ;
  • Une fatigue chronique ;
  • Des maux de tête, des douleurs osseuses…

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Paris Match, 6 août 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.