GPA : qu'est-ce qu'une mère porteuse ?

La GPA désigne la grossesse pour autrui. Il s'agit d'une technique de procréation médicalement assistée, interdite en France, qui permet à une femme de porter l'enfant d'une autre. Mais qu'est-ce qu'une mère porteuse ?

Publicité
Publicité

5650897-inline-500x333.jpg© Istock

Qu'est-ce qu'une mère porteuse ?

Certaines femmes ne peuvent pas mener une grossesse à terme. Un défaut de fonctionnement de l'utérus, une malformation congénitale ou une absence de cet organe empêchent de nombreuses femmes de pouvoir porter un enfant. La seule solution reste alors de faire appel à une mère porteuse. Concrètement, on prélève les ovocytes de la femme stérile et les spermatozoïdes de son conjoint, et on les met en contact pour obtenir des embryons, comme dans une fécondation in vitro classique. Ces embryons seront transférés dans l'utérus d'une autre femme, appelée mère porteuse, qui se chargera de mener la grossesse à terme.

Publicité

Quelle est la législation pour les mères porteuses ?

Publicité

Actuellement, le recours aux mères porteuses est interdit en France. Les couples désirant faire appel à cette méthode sont donc obligés de se rendre à l'étranger. Dans de nombreux pays, des femmes sont rémunérées ou défrayées pour porter l'enfant d'un couple. La France interdit la GPA depuis 1991 selon le principe de l'indisponibilité du corps humain. Cette interdiction fait souvent l'objet de débats, notamment lors des révisions des lois de bioéthique. Les progrès récents réalisés au niveau des techniques de greffe d'utérus redonnent un nouvel espoir aux couples ne pouvant pas accéder à la GPA.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite