Grossesse tardive : jusqu'à quel âge peut-on tomber enceinte ?

On note de plus en plus de grossesses tardives en France. Qu’appelle-t-on grossesse tardive ? Jusqu’à quel âge peut-on tomber enceinte ?

Publicité
Publicité

6293209-inline-500x347.jpg© Istock

Grossesse tardive : à partir de quel âge ?

Après 35 ans, âge charnière, il y a une forte baisse de la fertilité. L’âge de 38 ans est considéré comme un second palier de baisse. Et 40 ans, comme le seuil à partir duquel on parle de grossesse tardive, les grossesses hyper-tardives concernant les femmes de plus de 45 ans.

Publicité

L’âge du premier enfant a reculé. L’INED (Institut National des Etudes Démographiques) a publié en 2017 un rapport selon lequel l’âge moyen des femmes à leur premier accouchement est passé de 24 ans en 1974 à 30,7 ans en 2017. De même, l’âge du dernier enfant à la quarantaine est devenu de plus en plus fréquent.

Jusqu’à quel âge peut-on tomber enceinte ?

La fertilité de la femme, autrement dit sa capacité à concevoir un enfant, diminue fortement à partir de 35 ans et devient nulle à partir de la ménopause (vers 50 ans). Mais la ménopause est en réalité un seuil ultime. Dans les faits, la capacité à concevoir un enfant est déjà nulle quelques années avant la déclaration de la ménopause. Au-delà de 40 ans, non seulement le délai pour tomber enceinte sera plus long, mais les risques pour le bébé et pour la mère seront eux aussi accrus. Selon l’INED, les risques de fausse couche sont de 12 % à 25 ans contre 30 % à 43 ans. Toujours selon cet institut, une femme désireuse de tomber enceinte dans l’année aura 75 % de chances de l’être à 30 ans contre 44 % à 40 ans. Par ailleurs, la PMA (Procréation Médicalement Assistée) a d’autant moins de chances d’aboutir que la femme a dépassé 35, voire 40 ans.

Enceinte après 45 ans est donc possible, mais plus compliqué et plus risqué.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité