Vitrification des ovocytes : les conditions en France

La vitrification des ovocytes est une technique de procréation assistée qui permet de conserver des ovules pour une utilisation ultérieure grâce à la cryoconservation. Une méthode de préservation de la fertilité très encadrée législativement en France.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x307.jpg© Istock

Vitrification des ovocytes : les principes

La vitrification des ovocytes est une méthode de procréation assistée avec congélation des ovocytes prélevés, en vue d’un usage ultérieur. Dans un premier temps, on effectue un prélèvement d’ovules par ponction ovarienne, à l’aide d’une aiguille guidée par une échographie. Ensuite, les ovules jugés de qualité parmi ceux prélevés sont congelés rapidement et conservés selon un procédé de cryopréservation. Quand la femme décide de mettre en route une grossesse, les ovocytes sont décongelés puis fécondés en laboratoire avant d’être réintroduits par une FIV dans l’utérus de la femme.

Publicité

Préservation de la fertilité : la loi française

La loi française est très stricte quant aux conditions de recours à la vitrification des ovocytes. En aucun cas cette dernière ne peut être une réponse à un désir de retarder la maternité pour convenances personnelles, contrairement à ce que permettent d’autres pays comme l’Espagne, la Belgique, l’Italie ou la Grande-Bretagne, par exemple. La loi de bioéthique de 2004 stipule qu’il faut observer 3 conditions pour bénéficier de cette technique :

- en cas de traitements ou de pathologies qui risquent de nuire gravement à la fertilité : chimiothérapie, endométriose ;

- en cas de situation de donneuse d’ovocytes : la donneuse peut garder ses ovocytes pour elle-même jusqu’à l’âge de 43 ans ;

- en cas de recours à la PMA (FIV).

Publicité

Ces restrictions françaises conduisent beaucoup de femmes à se tourner vers l’étranger.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité