Fertilité ou stérilité : quels sont les examens à faire ?

Publicité

Concevoir un enfant n’est pas toujours simple. Certains couples peuvent éprouver des difficultés à procréer à cause de leur infertilité ou bien de la stérilité de l’homme ou de la femme. Des tests de stérilité et de fécondité peuvent déterminer l’origine du problème.

Publicité

Test de stérilité : premier test

Avant de soupçonner une infertilité ou un problème de stérilité, 12 à 24 mois de rapports sexuels réguliers (2 à 3 fois par semaine), sans contraception et complets, sont nécessaires. Le test le plus courant est le test de Hühner. Ce test postcoïtal réalisé par un gynécologue nécessite le prélèvement de la glaire du col de l’utérus en période d’ovulation et dans les 6 à 12 heures suivant un rapport sexuel. La glaire est analysée pour évaluer sa qualité, son abondance et sa transparence. Le nombre et la vivacité des spermatozoïdes sont aussi analysés à cette occasion.

Autres tests de fertilité

Publicité

Chez l’homme, le spermogramme a pour but d’analyser le sperme obtenu par une masturbation. Ce test permet d’évaluer la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Cet examen peut s’accompagner d’une spermoculture, pour détecter la présence d’éventuelles bactéries, ou d’un spermocytogramme pour détecter les anomalies de forme, de vivacité ou de mobilité des spermatozoïdes. Chez la femme, des examens physiologiques peuvent être réalisés comme l’échographie pelvienne, pour vérifier l’état des ovaires ou de l’utérus, l’hystérosalpingographie pour les trompes, l’hystéroscopie pour la cavité utérine, la cœlioscopie pour les organes génitaux ou encore un dosage hormonal.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité