Fausse couche hyperalgique : la définition

Publicité
Une fausse couche est un arrêt prématuré d'une grossesse, elle survient généralement au cours du premier trimestre et provoque des saignements et des douleurs abdominales. Il est possible de faire une fausse couche sans s'en rendre compte. Si celle-ci survient en tout début de grossesse, les pertes de sang sont alors confondues avec un simple retard de règle.
Publicité

5495287-inline-500x334.jpg© Istock

Les différents types de fausses couches

Il existe trois sortes de fausses couches :

Publicité
- La fausse couche hémorragique, la plus grave. Les saignements sont très abondants et nécessitent une prise en charge en urgence pour stopper l'hémorragie. Les contractions sont très violentes.

- La fausse couche hyperalgique correspond à une expulsion incomplète de l'embryon. Des résidus sont encore dans l'utérus, provoquant de violentes contractions, des saignements importants et des douleurs abdominales. Les saignements ressemblent à des petits grumeaux, ceux-ci correspondent à des tissus fœtaux. Un curetage est nécessaire pour finir l'expulsion.

- La fausse couche complète correspond à une expulsion complète de l'embryon hors de l'utérus. Les saignements ressemblent à des règles abondantes et les douleurs disparaissent une fois l'embryon expulsé.

Facteurs de risque des fausses couches

Plusieurs facteurs favorisent le risque de fausse couche :

- une grossesse tardive (après 40 ans) ;

- l'abus d'alcool et de tabac, la consommation de drogue ;

- les anomalies gynécologiques : polype et fibrome utérin, malformation de l'utérus ;

- les infections génitales et urinaires ;

- le diabète, les dysfonctionnements de la thyroïde, le lupus ;

- les anomalies chromosomiques.

Une fausse couche n'exclut en rien la possibilité de mettre au monde un enfant, elle n'est pas synonyme d'infertilité.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité