Comment savoir quand on fait un déni de grossesse ?

Publicité

Le déni de grossesse reste un phénomène rare, mais peut arriver à n'importe quelle femme. Il est considéré comme une pathologie psychiatrique où la femme n'en a aucune conscience de sa grossesse, niant tous les signes liés à celle-ci. Mais est-il possible de déceler un déni de grossesse ?

Publicité

© Fotolia

Tout comprendre du déni de grossesse

Le déni de grossesse concerne environ 2 naissances sur 1 000. Il n'y a pas de signe précurseur pouvant laisser supposer qu'une femme sera sujette à un déni de grossesse. Si la femme enceinte ne prend pas conscience de son état, les signes cliniques de la grossesse n'apparaissent pas non plus. Ainsi, une femme en déni de grossesse n'a pas de nausées, peut continuer à avoir un cycle menstruel normal, ne pas prendre de poids et même ignorer totalement les mouvements du bébé. C'est le cerveau qui ne transmet pas les informations correctement.

Publicité
Comment savoir si on fait un déni de grossesse ?

Le principe même du déni de grossesse est d'ignorer tout de sa grossesse. Une femme qui souffre d'un déni de grossesse total ne se rendra compte de son état qu'au moment de son accouchement. Cette prise de conscience peut être dramatique avec un rejet de l'enfant, et une prise en charge psychologique est souvent nécessaire. Dans les cas de déni de grossesse partiel, la femme se rend compte qu'elle est enceinte en cours de grossesse. Son corps se métamorphose alors rapidement. Même en cas de déni de grossesse, l'enfant peut se développer normalement, en revanche, il peut survenir des accidents au cours de l'accouchement.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité