Sommaire

C’est prouvé scientifiquement : afin de conserver une température constante, le corps dépense plus d’énergie quand le thermomètre descend sous la barre des 17 degrés Celsius. Ce phénomène appelé thermogenèse nous permet de garder une température autour de 37 degrés Celsius. "Pour combattre les températures plus basses, notre corps va brûler davantage de calories pour nous réchauffer", précise Alexandra Murcier, diététicienne-nutritionniste.

Est-ce que le froid fait réellement maigrir ?

Il existe deux types de graisses corporelles, la brune et la blanche. Alors que la graisse blanche ou « mauvaise » graisse est sollicitée pendant un effort sportif, le tissu adipeux brun est stimulé par le froid. La graisse brune est, en effet, riche en mitochondries, qui produisent de la chaleur et de l’énergie et aident le corps à lutter contre le froid. Cette graisse est peu présente chez l’adulte, mais l’est davantage chez les nourrissons qui n’ont pas encore le réflexe de frissonnement.

Si on ne veut pas sortir peu vêtu dehors et risquer de tomber malade, il est également possible de stimuler cette graisse brune en prenant des douches froides (moins de 20 degrés Celsius). Les scientifiques estiment cependant que seule une centaine de calories sont brûlées après quelques minutes.

L’hiver s’accompagne d’excès alimentaires

Le froid n’est donc pas une recette miracle pour perdre de l’embonpoint. Comme le précise la nutritionniste parisienne : "e froid va augmenter un petit peu le métabolisme, mais cette perte de calories n’est pas significative". Dans nos sociétés modernes où le confort est roi et les personnes de plus en plus sédentaires, nous passons finalement très peu de temps à l’extérieur quand l’hiver s’installe. Et le problème principal reste dans l’assiette. Les Français ont tendance à manger davantage et surtout plus gras.

"Beaucoup de personnes vont compenser l’hiver en mangeant des plats plus gras, plus caloriques. La tendance est de manger plus léger en été L’hiver, au contraire, est une période où les personnes prennent du poids", précise Alexandra Murcier.

Les aliments à privilégier pour la perte de poids en hiver

Raclette, fondue, tartiflette, ces plats hivernaux ne respirent pas la légèreté. Alors comment faire pour ne pas se laisser aller, en particulier à l’approche des fêtes de fin d’année ? Alexandra Murcier nous prodigue les conseils suivants pour avoir une alimentation équilibrée, même quand les plats caloriques nous font de l'œil.

  • Continuer à manger des fruits et légumes crus : il faut privilégier une alimentation riche en fruits et légumes, sources de fibres et de vitamines, qui ont un effet sur le sentiment de satiété. "Les Français consomment moins de fruits et de légumes crus l’hiver. Il est important de continuer à en manger, car ils perdent une partie de leurs vitamines à la cuisson", souligne la diététicienne.
  • Les fibres, votre allié minceur : autres sources de fibres et donc intéressants pour la perte de poids, les féculents (riz, pâtes) complets. "Ce sont des aliments à index glycémique bas, qui vont être plus riches en fibres. Ils vont moins rapidement augmenter notre taux de sucre dans le sang, et par conséquent moins nous faire stocker », souligne Alexandra Murcier.
  • Penser à la vitamine D : enfin, n’oubliez pas que le corps et le système immunitaire sont fragilisés par la rudesse de l’hiver. Il est donc essentiel de consommer des aliments riches en vitamine D, comme les poissons gras et en particulier les maquereaux et sardines.

Faut-il continuer à faire du sport en extérieur en hiver ?

Pratiquer un sport en extérieur lorsque les températures chutent peut-être un vrai défi pour votre motivation, mais est-ce recommandé ? "La pratique du sport est possible lorsqu’il fait froid et même encouragée, nous rappelle la spécialiste. Cela permet de s’oxygéner et d’être à la lumière extérieure pour synthétiser un peu plus de vitamine D".

Bien se préparer à une pratique sportive en hiver

La pratique du sport en extérieur demande cependant plus de précautions. Le site gouvernemental Manger Bouger recommande ainsi de bien s’habiller, notamment avec la technique des pelures d’oignon, c’est-à-dire plusieurs fines couches superposées, et en couvrant bien vos extrémités.

Pour éviter les chocs thermiques, il est important de s’échauffer avant votre séance de sport. N’oubliez pas non plus de vous hydrater, car le froid diminue la sensation de soif. Il n’est également pas recommandé de faire du sport en extérieur quand il fait moins de 5 degrés Celsius ou si vous présentez une pathologie cardiaque.

La cryolipolyse, un traitement par le froid

Le froid environnemental n’est pas le seul qui puisse vous aider à redessiner votre corps. Plusieurs techniques d’amincissement utilisent des températures négatives comme la cryolipolyse.

Brûler les cellules graisseuses par le froid

La cryolipolyse est une technique de remodelage par le froid, relativement récente, mais qui a fait ses preuves. Elle se pratique en centre de minceur spécialisé et permet via l’application de températures très froides (-15 à -20 degrés Celsius) de brûler de manière très ciblée les cellules graisseuses.

Cette technique peut faire perdre quelques centimètres et de la cellulite notamment au niveau du ventre, des poignées d’amour, de la culotte de cheval ou encore des bras. "La cryolipolyse présente des bons résultats en guise de traitement esthétique", nous explique Alexandra Murcier. Avant d’ajouter : "Cette technique est un remodelage et ne se substitue pas à un rééquilibrage alimentaire".

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Remerciement à Alexandra Murcier, diététicienne-nutritionniste.

https://www.mangerbouger.fr/Le-Mag/Bien-etre/Comment-continuer-a-faire-du-sport-quand-il-fait-froid

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.