Sommaire

C'est le régime d'Okinawa – du nom de cette île japonais où l'on compte le plus de centenaires - ou le régime crétois ou méditerranéens. Ces régimes sont des modes alimentaires traditionnels désormais reconnus pour garder en bonne santé plus longtemps.

Les anti-oxydants, comment ça marche ?

"L'alimentation anti-âge consiste à apporter certains micro-nutriments qui sont naturellement présents dans les aliments. Ceux-ci vont lutter contre les signes apparents de l'âge, visibles notamment ai niveau de la peau. Celle-ci est en effet dégradée par les polluants de l'environnement comme les pesticides, une mauvaise alimentation, la consommation de tabac ou d'alcool. Ces polluants favorisent la production de radicaux libéraux, ces molécules qui agressent les cellules et participent à leur vieillissement, comme les cellules de la peau par exemple. Les anti-oxydants, ces micro-nutriments contenus dans l'alimentation dite anti-âge, préviennent la production de ces radicaux libres. On les trouve dans l'alimentation, principalement dans les aliments frais, c’est-à-dire les fruits et les légumes principalement", développe Raphaël Gruman, nutritionniste à Paris et Deauville.

Ces anti-oxydants, essentiellement des vitamines et oligo-éléments, permettent de lutter contre le vieillissement prématuré de la peau, mais seraient aussi efficaces contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et dans la prévention de certains cancers. Si les liens de cause à effet sont encore complexes à établir, l'alimentation anti-âge serait également impliquée dans la prévention de la dégénérescence cérébrale et de certaines maladies comme la maladie d'Alzheimer. Plusieurs études scientifiques vont d'ailleurs dans ce sens.

Où trouve-t-on les anti-oxydants ?

Les anti-oxydants ne sont pas non plus des fontaines de jouvence ! Si l'alimentation anti-âge peut être une arme puissante contre le vieillissement prématuré, elle ne vous sera d'aucune aide, si elle n'est pas conjuguée à une bonne hygiène de vie. Ainsi, pratiquer une activité physique régulière, veiller à avoir un sommeil de qualité, surveiller sa consommation d'alcool et de tabac sont également à prendre en compte pour observer véritablement et durablement les bénéfices d'une alimentation anti-âge. Certains facteurs extérieurs participent également à la production de radicaux libres, la pollution en tout premier lieu, mais il est difficile d'y échapper. Concentrez-vous sur les facteurs que vous pouvez contrôler.

Ces anti-oxydants quels sont-ils ? Ce sont les vitamines C, D, E, l'acide folique, les omégas 3, les polyphénols, le bâta-carotène, le zinc, le sélénium, le manganèse, les catéchines...

"En réalité, il en existe des milliers !, précise Raphaël Gruman. Une alimentation anti-âge consiste à préparer des recettes où on essaie d'allier un maximum d'aliments qui contiennent ces anti-oxydants. Et on les prépare de manière à conserver actifs ces micro-nutriments, plus ou moins fragiles en fonction de la variété, notamment à température élevée comme les vitamines par exemple. Beaucoup plus rarement, les antioxydants se révèlent mieux lorsqu'ils sont davantage chauffés, comme le lycopène contenu dans la tomate. Donc, une tomate bouillie est plus intéressante qu'une tomate crue"

Découvrez pages suivantes quelques recettes anti-âge, élaborées par Raphaël Gruman et qui représentent un repas complet.

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste à Paris et Deauville

Réduire le risque de DMLA en adoptant une alimentation méditerranéenne, Inserm, 2018

Alimentation, Institut National du Cancer, 2019

Brain foods - the role of diet in brain performance and health, Oxford Academy, 29 septembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.