Sommaire

Les oméga 3 sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Sans ces acides gras, des problèmes de santé plus ou moins graves peuvent apparaître : troubles cardiovasculaires, déprime, problèmes de vision... et même parfois un cancer. Zoom sur les risques d'un déficit en oméga 3 et sur le lien entre acides gras et risques de cancer avec le livre "Oméga-3 mode d'emploi : une nouvelle médecine nutritionnelle".

Les oméga 3, qu'est-ce que c'est ?

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés que l'on trouve en grande quantité dans certains poissons gras, dans les graines de chia, le lin, la noix...

Ils sont liés à des molécules, le cholestérol et le glycérol qui neutralisent la fonction acide. D'autres acides gras, servent, eux, de "messagers" entre les tissus ou les cellules et contribuent à nous défendre contre les agressions, notamment infectieuses.

Finalement, les acides gras sont le carburant de nos muscles et lorsqu’en on consomme plus que nécessaire ils sont stockés dans le tissu adipeux.

Rappelons également que parmi les oméga 3, l'acide alpha-linolénique (ALA) est indispensable. On le trouve dans la nourriture car l'organisme ne sait pas le fabriquer.

Deux autres oméga 3 sont importants, l'EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque) qui peuvent être synthétisés en quantité très limitée à partir de l'ALA.

Oméga-3 : où les trouver ?

Les apports recommandés en ALA sont de 2 g par jour pour les femmes et 2,5 g pour les hommes. Mais les aliments naturellement riches en oméga 3 sont assez peu nombreux. Il s'agit principalement des suivant :

  • Huiles de colza, de noix, de soja, de lin, de germe de blé ;
  • certains légumes à feuilles vertes ;
  • Poissons gras (sardines, maquereaux, thon, saumon, etc.)

À noter : au vu de nos habitudes alimentaires actuelles, il faut essayer de diminuer les apports en acides gras oméga-6 (donc la consommation des aliments qui en sont riches) et augmenter les apports en acides gras oméga-3, en prenant éventuellement à prendre des capsules contenant ces derniers.

Pourquoi sommes-nous déficients en oméga-3 ?

Tout simplement parce que les aliments produits par l’agriculture moderne et l’industrie agro-alimentaire se sont considérablement appauvris au cours des dernières décennies.

Pourtant, les acides gras essentiels sont cruciaux chez les hommes pour conserver un état de santé optimal : on peut les assimiler à des vitamines.

Heureusement, les choses sont en train de changer et une évolution se dessine en faveur d’une augmentation de la consommation des Oméga-3 dans nos sociétés.

Bon à savoir : certains organes sont particulièrement riches en acides gras, indépendamment des aspects énergétiques ; c’est le cas par exemple du cerveau ou du thymus. Plus de 50 % de la masse du cerveau est constitué de lipides et plus de 60 % de ces lipides sont des acides gras oméga-3.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Oméga-3 mode d'emploi : une nouvelle médecine nutritionnelle, Éditions Alpen. Dr Michel DE LORGERIL & Patricia SALEN. Prix : 9,50 €. 

L'ouvrage est également disponible chez Fnac, Amazon, Cultura, à l'espace culturel de Leclerc et dans les librairies.

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.