Une fois encore, la science vient de démontrer à quel point l'alimentation était un paramètre essentiel à la santé. Votre régime alimentaire aurait un réel impact sur votre espérance de vie et sur ce qu'on appelle l'âge épigénétique. L'âge épigénétique d'une personne est calculé sur la base d'un algorithme de mesure de 71 marqueurs de méthylation de l'ADN à partir d'un échantillon de sang.

Une étude parue dernièrement -menée par des scientifiques américains- indique qu'une alimentation saine pourrait effacer certaines modifications épigénétiques liées au vieillissement et vous faire ainsi rajeunir de trois ans.

En outre, les chercheurs ont aussi découvert que d'autres paramètres relatifs à l'hygiène de vie pèseraient dans la balance.

Cette recherche, publiée au sein de la revue Aging et menée auprès de participants âgés en bonne santé, montre également qu'il n'est jamais trop tard pour prendre soin de vous. Un changement de votre mode de vie et alimentation, même tardif, peut réellement avoir un effet positif sur votre espérance de vie.

Une alimentation saine préviendrait le vieillissement de votre ADN

L'essai clinique randomisé a été mené auprès de 43 hommes en bonne santé, âgés de 50 à 72 ans. Ces derniers ont été invités à suivre un programme de huit semaines impliquant des règles précises sur l'alimentation, le sommeil, l'exercice et la relaxation, ainsi qu’une supplémentation en probiotiques et phytonutriments. L’analyse de la méthylation (la principale forme de modification épigénétique) de l'ADN à l'échelle du génome a été réalisée à partir d’échantillons de salive des participants.

D'après les résultats de l'étude, adopter une alimentation saine pourrait réduire votre âge épigénétique de 3,23 ans.

L'étude suggère qu'un régime alimentaire et de mode de vie sain peuvent inverser le vieillissement épigénétique. Ces résultats montrent aussi que l’adhésion, même plus tardif, à un mode de vie sain pourrait prévenir le vieillissement de l’ADN, ce qui contribue aussi à une espérance de vie prolongée et en meilleure santé. En effet, ici, les scientifiques font l’hypothèse qu’un régime alimentaire et un mode de vie plus sains vont conduire à un métabolisme plus "jeune".

Pour adopter une alimentation saine, il faut avant tout manger varier : "c’est-à-dire manger de tout, mais en quantités adaptées, rappelle le Programme National de Nutrition Santé (PNS). Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques à notre santé (fruits, légumes, féculents de préférence complets, poissons, …), et à limiter la consommation de produits sucrés (confiseries, boissons sucrées…), salés (gâteaux apéritifs, chips…) et gras (charcuterie, beurre, crème…).

"Cet équilibre alimentaire ne se construit pas sur un repas ou sur une journée, mais plutôt sur la semaine. C’est pour cela qu’il n’existe ni aliment interdit, ni aliment miracle".

Une relation entre le stress et le vieillissement

Outre le régime alimentaire, d'autres facteurs peuvent influer et contribuer à réduire votre âge épigénétique. Les chercheurs font mention du sommeil et de votre aptitude à gérer votre stress. Ces derniers ont identifié une relation probable entre le stress et le vieillissement accéléré. Le stress cumulatif serait directement associé au vieillissement accéléré du méthylome de l'ADN.

Sources

Potential reversal of epigenetic age using a diet and lifestyle intervention: a pilot randomized clinical trial, Aging, avril 2021

Comment varier son alimentation ?, PNS

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.