Poignées d'amour : ces aliments qui font grossir des hanches

Certifié par nos experts médicaux MedisiteHaltes aux poignées d’amour ! Cette accumulation de graisse, logée au niveau des hanches, a tendance à faire son apparition à la quarantaine. Résultat : vous avez du mal à rentrer dans un jean moulant et lorsque vous êtes en maillot de bain, votre corps ressemble tout bonnement à une poire. Heureusement, les poignées d’amour ne sont pas une fatalité. En identifiant les aliments coupables et en les limitant, vous pouvez les faire disparaître.
Poignées d'amour : ces aliments qui font grossir des hanchesIstock
Sommaire

Une fois installées, les fameuses poignées d'amour semblent difficiles à déloger. La graisse située au niveau des hanches apparaît le plus souvent à la quarantaine. Les raisons ? L’hérédité, mais pas seulement. L’âge, le sexe, le métabolisme, la diminution voire l’arrêt total du sport et une alimentation riche en sucres peuvent aussi amener vos hanches à grossir.

Mauvaise nouvelle : les femmes s’avèrent plus susceptibles de voir cette partie de leur corps s’alourdir. Il se trouve qu’elles ont plus souvent recours à la nourriture que les hommes pour combler un mal-être. Leurs habitudes alimentaires ne sont pas les mêmes. Le sucre représente d’ailleurs une addition très puissante chez la gent féminine. C’est ce qu’avait avancé une étude menée sur 37 000 personnes, parue en 2014 dans la revue spécialisée British Journal of Nutrition : les hommes ont tendance à préférer l'association "gras-salé" et les femmes, le "gras-sucré" (surtout lorsqu'elles sont sous le coup de l'émotion).

Hélas, le sucre, et en particulier le sucre raffiné, est une des causes principales liées à l’apparition des poignées d’amour. On fait également le lien avec le grignotage, terme définissant une prise alimentaire non contrôlée, en dehors des repas, indépendante d’un besoin physiologique. Là encore, les femmes sont championnes. Un autre sondage mené par Nutrinet-Santé avait dévoilé que les femmes étaient plus nombreuses à grignoter que les hommes (65 % contre 57 %). Les raisons invoquées par les femmes ? Elles sont multiples : stress, fatigue, gourmandise, ou encore besoin de réconfort etc. De leur côté, les hommes assurent être tentés par le grignotage uniquement lorsqu’ils ont faim.

"En outre, les femmes sont davantage concernées par l’apparition des poignées d’amour car génétiquement leur corps est plus riche en adipocytes que les hommes. Ce sont les cellules qui mettent en réserve les graisses. C’est pourquoi les femmes stockent plus facilement", nous explique Alexandra Murcier, diététicienne nutritionniste.

Grignotage : pourquoi il fait grossir des hanches ?

Chez les femmes, les aliments représentant la part la plus importante de l’apport calorique des grignotages s’avèrent les produits gras et sucrés (gâteaux, viennoiserie…), puis dans une moindre mesure les boissons caloriques, sucrées (8,4 %) ou alcoolisées (8 %), selon le sondage. En clair, des aliments à indice glycémique haut.

Ce n’est donc pas un hasard si dans les pays industrialisés, le grignotage est le principal facteur d’obésité. C’est d’ailleurs un fait simple à démontrer : de nombreuses personnes en surpoids auraient tendance à grignoter. Devant la télévision, en rentrant du travail, à l’heure du goûter…. La visite au réfrigérateur est un réflexe que l’on retrouve trop souvent. Pour perdre du poids, il est au contraire recommandé de prendre ses repas à heures fixes.

En outre, les produits sucrés, type barre chocolatées, viennoiseries, gâteau s’avèrent être les stars du grignotage. Or, ce sont ces mêmes aliments qui s’avèrent impliqués dans l’apparition des poignées d’amour. Les amateurs du grignotage se rabattent rarement sur une pomme lorsqu’elles ont un creux et c’est bien ça le problème…

On passe en revue pages suivantes les aliments à éviter si vous voulez maigrir des hanches, avec Alexandra Murcier, diététicienne nutritionniste (https://www.alexandramurcier.com/).

Coffret Minceur de l'été : Perdez du poids rapidement !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Alexandra Murcier, Diététicienne-Nutritionniste (https://www.alexandramurcier.com/)

Liking for Fat Is Associated With Sociodemographic, Psychological, Lifestyle and Health Characteristics, NIH, Bibliothèque nationale de médecine, 5 septembre 2014

La Grand Livre de l'Alimentation, Dr Laurence Plumey, éd. Eyrolles