Pain de mie : les marques à éviter absolument !

Le numéro de février 2019 du magazine 60 millions de consommateurs révèle la présence de substances chimiques retrouvées dans le pain de mie que l’on mange au quotidien. 
Istock

Dans son édition de février 2019, l’association 60 millions de consommateurs a dédié huit pages sur le pain. La raison ? Sur près de 65 produits testés, vendus en boulangeries artisanales, franchises ou grandes surfaces, "plus de la moitié d’entre eux présenteraient des résidus des pesticides", explique l’association. Des substances controversées telles que les additifs, des résidus de pesticides ou encore des mycotoxines (composés chimiques toxiques, produits par certains champignons ou moisissures) ont été détectées notamment dans le pain de mie et le résultat est sans appel. Des traces d’additifs soupçonnés d’entraîner des effets secondaires tels que : désordre intestinal, ballonnement, diarrhée ont été épinglés.

Les pires composition se trouveraientt dans les pains de mie nature des marques Carrefour® et Auchan® avec une forte présence de mycotoxines.

24 ingrédients contre 11 habituellement

Le problème proviendrait des farines utilisées par les boulangers. Les étapes de fabrication du pain doit être bien précise et respectées sur place : pétrissage, fermentation, mise en forme et cuisson. Cependant, rien n’empêche les boulangeries d’utiliser certains additifs supplémentaires qui permettraient d’obtenir un pain de qualité et faciliterait les tâches de fabrication. En effet, la plupart des "chaînes" de boulangeries et des indépendants travaillent avec un ou plusieurs moulins, qui les fournissent en farines et assemblages de farines prêtes à être utilisée.

60 millions de consommateurs donne quelques conseils afin d’éviter les additifs dans le choix de son pain :

  • Choisir un pain "tradition française"
  • Choisir un pain au levain

L’association tient également à faire part de ses inquiétudes concernant le pain de mie "sans gluten". Une tendance qui grandit depuis quelques années. Ce pain a remplacé la farine de blé par de la farine de riz, des fécules et de l’amidon mais faute de gluten (qui permet de donner de l’élasticité et de la texture à la pâte), les fabricants n’hésitent pas à ajouter de nombreux additifs pour compenser au manque d’épaisseur du pain de mie.

Une enquête menée par 60 millions de consommateurs datant de février 2016 "Sans gluten, mais pas sans reproches" avait montré que dans certains produits 24 ingrédients différents pouvaient être retrouvés contre 11 en moyenne. Même si la réglementation était respectée, pour l’association "se nourrir d’aliments 'zéro gluten' n’apporte aucune garantie de manger plus sain, sauf pour les personnes atteintes d’une intolérance ou d’une hypersensibilité au gluten".

Des substances meurtrières

Les substances chimiques font partie intégrante de notre quotidien. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "toute matière vivante ou inanimée est composée de substances chimiques et la fabrication de la quasi-totalité des produits implique l’utilisation de substances chimiques".Si certains produits chimiques ont été créé pour améliorer la qualité de vie, la santé ou le bien-être, certains restent très dangereux. Mal utilisés, ils peuvent avoir un effet nocif sur la santé et l’environnement.

L’OMS liste les pires produits chimiques que vous pouvez retrouver :

  • Amiante. Tous les types d’amiante entraînent un cancer du poumon, un mésothéliome, un cancer du larynx et un cancer de l’ovaire et une fibrose pulmonaire.
  • Arsenic. L’exposition prolongée à l’arsenic inorganique peut entraîner une intoxication chronique (arsenicisme).
  • Benzène. Un lien a été établi entre l’exposition au benzène et plusieurs effets aigus et chroniques et maladies, dont le cancer et l’anémie aplasique.
  • Cadmium. Le cadmium a des effets toxiques sur les reins, le squelette et l’appareil respiratoire et est classé comme cancérogène pour l’homme.
  • Dioxines et substances de type dioxine. Les dioxines et les substances de type dioxine, dont les polychlorobiphényles (PCB), sont des polluants organiques persistants (POP) couverts par la Convention de Stockholm.
  • Apport insuffisant ou excessif en fluor. L’apport en fluor a à la fois des effets bénéfiques – réduction de l’incidence des caries dentaires – et négatifs – fluorose dentaire et osseuse après une exposition excessive prolongée.
  • Mercure. Le mercure est toxique pour l’homme et particulièrement nocif pour le développement du fœtus et du jeune enfant.
  • Pesticides extrêmement dangereux. Les pesticides extrêmement dangereux peuvent avoir des effets toxiques aigus et/ou chroniques, en particulier chez les enfants.
  • Plomb. Le plomb est un métal toxique dont l’usage généralisé a entraîné une importante pollution de l’environnement et des problèmes de santé dans de nombreuses régions du monde.
  • Pollution de l’air. On estime que la pollution de l’air intérieur due à l’utilisation de combustibles solides entraîne 3,1 millions de décès prématurés par an dans le monde.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Pain de mie : 2 marques de supermarchés particulièrement à éviter

Source : Additifs, résidus de pesticides… Le pain, un aliment industriel comme les autres ?, 60 millions de consommateurs24 janvier 2019
Rapport historique sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques, OMS
Les perturbateurs endocriniens, ANSM
Dix produits chimiques qui posent un problème majeur de santé publique, OMS
Conséquences des produits chimiques sur la santé, OMS
La rédaction vous recommande sur Amazon :