Pain de mie : les marques à éviter absolument !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteMycotoxines, cadmium, pesticides...Le pain de mie n'est pas tout blanc ! Dernièrement, 60 millions de consommateurs révélait la présence de substances chimiques retrouvées dans ces produits que l’on mange au quotidien. Tour d'horizon des pires marques à éviter.
Pain de mie : les marques à éviter absolument !Istock
Sommaire

Vous commencez la journée avec une tartine de pain de mie ? Nous pourrions bien vous faire changer d'avis ! Selon les nutritionnistes, le pain de mie n'est pas votre meilleur allié du petit déjeuner. Ce dernier s'avère particulièrement riche en matières grasses et en sucres.

Dans une étude partagée cette année, l’association 60 millions de consommateurs a fait des révélations sur le pain de mie. Sur près de 65 produits testés, vendus en boulangeries artisanales, franchises ou grandes surfaces, "plus de la moitié d’entre eux présenteraient des résidus des pesticides", explique l’association.

Des substances controversées telles que les additifs, des résidus de pesticides ou encore des mycotoxines (composés chimiques toxiques, produits par certains champignons ou moisissures) ont été détectées dans le pain de mie. Des traces d’additifs soupçonnés d’entraîner des effets secondaires tels que : désordre intestinal, ballonnement, diarrhée ont aussi été épinglés.

En ligne de mire ? Les pains de mie que l'on trouve dans certains supermarchés, les pains de mie sans gluten et certains aux céréales.

Jusqu'à 18 ingrédients présents dans les pains de mie

"Le pain de mie n’est pas le pain que je recommande à mes patients pour des questions d’apport calorique et de teneur en sucre, nous partage Raphaël Gruman, nutritionnsite et auteur. En effet, les pains de mie contiennent en général plus de sucres et de graisses comparé aux pains classiques".

Les pains de mie, dépourvus de fibres

Selon l'expert, les pains de mie sont pour la plupart dépourvus de fibres. "Or, le pain peut être un excellent vecteur de fibres sans avoir à changer ses habitudes alimentaires pour atteindre les 25 g de fibres journalières recommandées. Je vous conseille donc de vous rabattre sur les pains complets ou les pains spéciaux enrichis en fibres", ajoute le spécialiste.

Le pain et les céréales nous apportent fibres et hydrates de carbone, éléments indispensables pour notre santé. Or, le pain de mieindustriel contient bien plus de graisses, de sucres et d’additifs, au détriment des fibres, qu’un pain artisanal. C’est ce qui lui permet de se conserver plus longuement notamment. Certaines marques indiquent même jusqu’à dix-huit ingrédients dans la composition de leurs pains de mie. Parmi eux, des acides gras, du vinaigre ou encore de l’huile de palme.

Le problème proviendrait des farines utilisées par les fabricants, selon 60 Millions de consommateurs. Les étapes de fabrication du pain doivent être bien précises et respectées : pétrissage, fermentation, mise en forme et cuisson.

Additifs : éviter le pain de mie des supermarchés

Rien n’empêche les fabricants d’utiliser certains additifs supplémentaires qui permettent d’obtenir un meilleur goût et facilite les tâches de fabrication. En effet, la plupart des "chaînes" de boulangeries et des indépendants travaillent avec un ou plusieurs moulins, qui les fournissent en farines et assemblages de farines prêtes à être utilisée.

"Je conseille de privilégier, pour ceux qui le souhaitent (notamment les enfants friands des pains de mie), les pains de boulangerie de tradition française, préconise Raphaël Gruman. C’est à dire d’éviter les grandes surfaces pour acheter son pain ou de contourner les chaînes de boulangerie. Les artisans boulangers choisissent leurs farines avec attention et ajoutent beaucoup moins d’additifs que les pains de mie industriels".

Vidéo : Pain de mie : 2 marques de supermarchés particulièrement à éviter

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Raphaël Gruman, nutritionnist et auteur de La Méthode Gruman, éd. Quotidien Malin

Additifs, résidus de pesticides… Le pain, un aliment industriel comme les autres ?, 60 millions de consommateurs24 janvier 2019

Rapport historique sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques, OMS

Les perturbateurs endocriniens, ANSM

Cadmium et ses composés, Centre Léon Bérard, Centre de lutte contre le cancer

Voir plus