Restaurant indien : les plats à ne plus commander

Certifié par nos experts médicaux MedisitePoulet tandoori ou tikka, naan fromage, samossa... Vous aimez les mets indiens ? Si certains sont tout à fait diététiques, ce n'est pas le cas de tous. De nombreux indiens sont en surpoids et l'une des plus grandes causes de mortalité en Inde, ce sont les maladies cardiovasculaires avec l'apparition massive de cas d'obésité. Le point sur le menu avec Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.
Sommaire

On dit souvent qu'en Inde, on trouve presque autant de types d’alimentation que de régions et de communautés, gages d'une diversité culinaire extraordinaire, mais reposant néanmoins sur des points communs. Le riz, les lentilles, le blé et bien-entendu le curry, sont ainsi les piliers de cette cuisine à la fois délicate et savoureuse, souvent irrésistible pour les papilles, et dont les atouts nutritionnels ne posent en théorie aucun problème... Seulement voilà, ces ingrédients de base se voient souvent enrichis d'accompagnements excellents gustativement... mais finalement tout aussi caloriques que redoutables, notamment pour le système cardiovasculaire.

Certes, certains plats indiens sont à la fois simples et équilibrés. Un poulet tikka par exemple (mariné dans l'ail et l'oignons au yaourt), parfumé de gingembre, de cumin, de coriandre et de citron, le tout cuit au four, n'est évidemment pas dénué de vertus pour la santé surtout s'il s'accompagne de légumes grillés !

Et certes, certaines régions d'Inde offrent des mets assez légers. Les délices de l'Inde du sud sont souvent plus sains que ceux du nord par exemple. Les plats méridionaux utilisent en effet plus souvent des ingrédients comme les lentilles, les pois chiches et autres légumineuses. Mais les plats du nord comprennent en revanche davantage de crème et d’huile... cette fois violemment délétères pour le cœur et les artères.

Cuisine indienne : des apports énergétiques élevés

Rentrer dans un restaurant indien, c'est donc entrer dans un univers gustatif fort appétissant, empreint d'épices. Les plats sont souvent végétariens, même si on retrouve des viandes comme le poulet, le bœuf ou même l'agneau et sont à base de lentilles, de pois chiches et autres légumineuses. Mais on l'a dit, le tout est souvent baigné dans des sauces riches en crème, lait de coco, beurre et huile...

"La cuisine indienne est très intéressante. Elle apprend à consommer des légumineuses, notamment avec des dahls délicieux, mais aussi des légumes, des fruits, des graines... Mais attention, ce n’est pas parce que c’est végétal que c’est léger. Bien au contraire ! C’est une cuisine très riche qui se consomme en petites quantités. Les sauces liées sont très grasses et les herbes et épices peuvent camoufler un apport énergétique important", explique Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

Des mets riches... et indigestes

Ces plats sont très souvent épicés et peuvent présenter certaines vertus. "Si le piment est omniprésent dans toute la ceinture tropicale et subtropicale, c’est parce qu’il permet au corps de transpirer, ce qui facilite l’élimination de la chaleur et régule la température corporelle. Certaines épices ont aussi des propriétés bactériostatiques, comme le gingembre, le curcuma ou le poivre. Pour les Indiens, une sauce comporte presque toujours du cumin, du curcuma, des piments, du gingembre, de l’ail et de l’oignon… souvent de la tomate et de la coriandre.

Mais pour les estomacs européens, ces épices peuvent induire une hypersécrétion acide dans l’estomac, induisant des aigreurs, puis des brûlures. Si vous êtes sensible, ne vous autorisez pas plus d’un plat épicé par 48 heures.

À noter : attention au mot "curry", car en indien, il signifie "plat en sauce".

Obtenez votre bilan minceur gratuit !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence NutriMarketing 

Blog : http://www.nutrimarketing.eu/blog

« Les aliments, amis de votre santé » de Béatrice de Reynal.

https://www.leem.org/sites/default/files/MaladiesCardioVasculaires_4.pdf

https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Je-mange-equilibre/les-aliments-frits-dangereux-pour-le-coeur

La rédaction vous recommande sur Amazon :