Tartes : nos recettes gourmandes santé

Certifié par nos experts médicaux MedisiteElles se déclinent en toutes saisons, s’invitent dans les fêtes et les goûters, plus légères que les gâteaux, les tartes sont faciles à préparer et à adapter aux restrictions alimentaires éventuelles. Sans gluten ou sans lactose, pauvres en gras ou même sans sucre, à chacun sa tarte. Chocolat, fruits, mariez plaisir des yeux et du palais.

Il ne faut pas abuser des desserts, qui par définition apportent du sucre, mais il est tout à fait permis de se servir une petite part, pour terminer son repas sur une note sucrée, si on en a l’habitude.

L’essentiel étant de se faire plaisir, d’autant qu’une tarte est un dessert que l’on prépare souvent soi-même, que l’on apporte, que l’on partage, il n’est pas question de se priver.

Faut-il se méfier des tartes en dessert ?

"D’une manière générale les tartes ne sont pas interdites mais attention toutefois car ce sont des desserts riches qui contiennent de la farine, du gras dans la pâte et du sucre même si on allège.

Pour manger de la tarte et garder un équilibre, mieux vaut le faire occasionnellement et en fin de repas léger. Une tarte, même "sucrée" (par opposition aux tartes salées), peut tout à fait se passer de sucre. Ce dessert peut-être parfaitement équilibré, à condition de choisir des fruits de saison, bio, c’est encore mieux et de limiter les crèmes annexes.

Si l’on opte pour du chocolat, il est préférable de le choisir fortement dosé en cacao, afin de limiter l’apport de sucres. Quant au fond de tarte, à base de farine, il permet l’absorption de sucres lents ce qui est intéressant pour se caler jusqu’au prochain repas, surtout si on utilise une farine complète riche en fibres", précise notre nutritionniste.

Pourquoi préférer le "fait-maison" ?

Comme pour tous les desserts, il est préférable de faire la pâte soi-même, moins grasse, moins sucrée, elle ne contiendra pas d’additifs ni conservateurs, puisque vous allez la consommer rapidement, ou même la congeler -en boule- c’est tout à fait possible.

Le plus du fait maison ?

"La possibilité d’adapter la recette de la pâte à tous les estomacs, même les plus fragiles ou les plus intolérants."

À noter : la pâte feuilletée du commerce est la plus grasse des fonds de tartes.

Et pour les intolérants au gluten ? 

"Il faut éviter de préparer sa pâte de manière classique, avec de la farine de blé",  indique la spécialiste. Mais les alternatives sont nombreuses et plutôt faciles à trouver et à employer. Vous verrez dans notre recette au citron et verveine, comment préparer une pâte avec de la farine de riz. Mais vous pouvez aussi trouver de très bonnes pâtes sans gluten dans le commerce.

Peut-on éviter le lactose ? 

Les intolérants au lactose éviteront d’ajouter à leurs tartes des produits à base de lait, de crème ou de beurre. Mais tous ont leur substitut, le beurre en particulier, dont notre recette de tarte au chocolat se passe très bien. Vous apprendrez comment le remplacer. Le lait et la crème ont aussi leurs alternatives.

Les personnes hypertendues doivent penser à absorber du potassium. Les bananes sont donc idéales ! Ce fruit écrasé est aussi parfait en remplacement d’une crème pâtissière, par exemple.

Ceux qui suivent un régime anti-cholestérol  devront privilégier les tartes aux fruits élaborées à partir de pâtes à faible teneur en lipides, conseille Alexandra Retion. 

Sachez que l’huile peut remplacer avantageusement le beurre dans la préparation d’une pâte à tarte. Une substitution intéressante d'une graisse animale par un apport lipidique végétal. Nous vous proposons un choix de tartes de saison, variées et approuvées par notre nutritionniste. À vous de composer la vôtre !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements à Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste.