Sommaire

Au fil des années, vos tissus osseux, musculaires et graisseux ont tendance à s’atrophier. Résultat : votre peau est moins remplie et se relâche. La fabrication du collagène et de l’élastine, protéines naturellement présentes dans notre corps et qui procurent à la peau fermeté et hydratation, a tendance à diminuer. C’est pourquoi aujourd’hui, vous constatez que votre peau manque cruellement d’élasticité. Vos bras sont là pour vous le rappeler !

Les bras "chauve-souris", ou quand de la peau pend sous les bras, concerne de nombreuses personnes et particulièrement les femmes.

Si l'arrière des bras a tendance à pendre, il y a notamment une raison simple. Cette zone du corps est exposée à la pesanteur. Le poids des bras, notamment de la peau, la graisse et la potentielle rétention d'eau aura tendance à tirer vers le bas.

"De plus la succession de prise et de perte de poids au fil du temps peut générer une ptose cutanée [terme générique désignant la position anormalement basse d'un organe ou d'une partie d'organe, ou sa descente consécutive au relâchement des muscles, ndlr]", nous précisait le nutritionniste Raphaël Gruman, auteur de Mes recettes minceur du déconfinement, éd. Leduc.s (livret de recettes minceur téléchargeable gratuitement sur le site des Éditions Leduc).

Les bras font partie des zones les plus touchées par ce désagrément, au même titre que les cuisses et le ventre. Or, saviez-vous que certaines erreurs commises chaque jour favorisent la peau qui pend ? Alimentation, soleil, sport, régime… on passe en revue les mauvaises habitudes à perdre.

Erreur 1 : perdre du poids brusquement

Un régime conduisant à une perte de poids rapide n’est pas sans conséquence sur la peau. Lorsque vous maigrissez trop rapidement, c’est de la masse maigre, c’est-à-dire du muscle, que l’on élimine, ce qui va provoquer le relâchement cutané. En outre, les fibres élastiques de la peau vont se rompre.

"Après un régime, la peau est détendue du fait qu’il n’y a plus la graisse qui tend la peau. Parce que les régimes sont souvent carençant en vitamine et en graisse, or il faut des bonnes graisses pour garantir l’élasticité de la peau et des vitamines pour favoriser la production des fibres de collagène mais aussi des antioxydants pour lutter contre les radicaux libres qui endommagent les cellules de la peau", complète Raphaël Gruman, nutritionniste.

Si maigrir trop brusquement peut être propice aux "bras chauve-souris", le surpoids l’est tout autant. "Le relâchement ne vient pas uniquement de l’âge mais d'un cercle vicieux : surpoids, difficulté à faire de l'exercice, augmentation des graisses", nous expliquait de son côté le Dr Paul Dupont, dermatologue.

Erreur 2 : l’exposition prolongée au soleil

Erreur 2 : l’exposition prolongée au soleil© Istock

Si vous êtes nombreux à craindre le cancer de la peau causé par le soleil, vous êtes moins nombreux à savoir que bronzer est une des premières erreurs qui génère "la peau qui pend".

Soleil : l'héliodermie entraîne le relâchement cutané

L’exposition solaire prolongée aura tendance à assécher la peau, la rendant moins souple. Les UV traversent les couches supérieures de votre épiderme et pénètrent vos cellules. Résultat : les UV vont modifier votre ADN cellulaire et casser les fibres.

On parle alors d’héliodermie: le derme abîmé par le soleil est synonyme de fracture dermique et entraîne un relâchement cutané.

Les femmes qui se sont trop souvent exposées au soleil durant leur jeunesse sont les mêmes qui subiront le relâchement cutané.

Erreur 3 : consommer des aliments riches en graisses saturées

Erreur 3 : consommer des aliments riches en graisses saturées© Istock

Votre alimentation n’a pas seulement des effets sur notre poids : elle fait aussi partie des causes de l’état de notre peau. Certains aliments rendent un corps ferme ou, au contraire, plus mou, car c’est l’accumulation de graisses qui remplacera les fibres dermiques.

Peau qui pend : les aliments à limiter

Si l’on consomme des produits riches en acides gras saturés – le fameux "mauvais gras" – comme le lait, la crème ou le beurre, l’augmentation de poids ne se fera pas dans le derme mais dans la graisse. Ces aliments risquent de conduire votre peau à "pendouiller".

On mentionne aussi le fromage, la charcuterie (rillettes, confits, saucissons secs, salami et foie gras), les pâtes à tartiner (riches en sucres et en matières grasses), viennoiseries (riches en acides gras trans), les plats préparés industriels, les biscuits apéritifs, les gâteaux sucrés et les confiseries. Évidemment, cette liste est loin d’être exhaustive.

Erreur 4 : manger trop salé

Erreur 4 : manger trop salé© Istock

Les personnes concernées par la rétention d’eau peuvent subir une prise de poids. Phénomène courant : les pieds gonflent, le ventre, le visage, les jambes ou encore les bras !

L'une des causes les plus courantes de la rétention d’eau est l'excès de sel dans votre alimentation. Le sodium se lie à l’eau et aura tendance à la maintenir dans le corps.

Quels sont les produits les plus salés ?

D’après plusieurs enquêtes de consommation, le sel ajouté dans la cuisine ou à table ne représente que 20 % de l’apport de sodium des Français. L’essentiel proviendrait en fait d ’aliments transformés salés lors de leur fabrication. On pense à la charcuterie, aux plats cuisinés, fromages, soupes, potages et bouillons, es pizzas et tartes salées.

Modérer sa consommation de sodium revient donc à limiter la consommation d’aliments industriels et à cuisiner maison le plus possible en salant modérément.

Erreur 5 : ne pas assez muscler vos bras

Erreur 5 : ne pas assez muscler vos bras© Istock

Si on vous rabâche sans cesse les bienfaits du sport sur votre santé, on insiste moins sur son importance pour votre peau. Lorsque vous bougez, c’est la masse musculaire qui augmente. Cela procure densité à la silhouette. Les muscles se tendent et vont empêcher le relâchement cutané.

Sachez aussi que l’amélioration de la circulation du sang, la régulation du stress oxydatif et l’élimination des impuretés grâce à la transpiration liée au sport contribuent aussi à rendre votre peau plus élastique.

Certains exercices simples vous aideront à muscler l’ensemble de vos bras et à lutter contre cette satanée peau qui pend.

Un exercice pour se muscler les bras

Prenez un haltère dans une main, mettez-vous debout, jambes écartées de la largeur des épaules et légèrement fléchies. Faites passer le bras qui tient l'haltère derrière la nuque en le pliant. L'autre main est posée sur la hanche par exemple. Tendez le bras de l'haltère vers le haut sans bouger le coude, puis revenez à la position de départ. Faire 15 à 20 fois de chaque côté. Pensez à inspirer quand vous tendez le bras et souffler quand vous le ramenez.

Erreur 6 : ne pas s’hydrater

Erreur 6 : ne pas s’hydrater© Istock

Si le derme assure naturellement la fonction d’hydratation, il faut lui donner un petit coup de pouce, notamment en buvant de l’eau et en appliquant des crèmes hydratantes adaptées.

Il est important d’hydrater sa peau car cela lui évite de perdre son eau au niveau des cellules. Une perte d’eau entraîne une déshydratation. Si la cellule n’est pas gorgée d’eau comme elle doit l’être naturellement, la peau se plisse.

Peau qui pend : les femmes de plus de 40 ans les plus à risque

Peau qui pend : les femmes de plus de 40 ans les plus à risque© Istock

Le relâchement cutané a tendance à débuter vers 40 ans chez les femmes. Si nous avons précédemment évoqué les erreurs à ne plus commettre, il y a néanmoins un phénomène contre lequel vous ne pouvez rien : la ménopause qui bouleverse les hormones. Ce n’est pas pour rien que la peau a tendance à pendre plus tardivement chez les hommes.

Il faut également tenir compte des causes génétiques : "Il a été observé que plus une peau est foncée, plus elle est ferme", nous affirmais la dermatologue Isabelle Catoni au cours d’une précédente interview.

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionnsite

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.