AVC : manger assez de fibres permettrait de l’éviter

Publié le 16 Janvier 2019 à 12h50 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle l'importance de consommer régulièrement des aliments riches en fibres, trop souvent négligés par les campagnes de santé publique. Pourtant, les fibres permettraient de réduire de 30% les risques de maladie cardiovasculaire et notamment d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Mangez-vous assez de pommes de terre, d'artichauts et de framboises ? Ces aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) et autres maladies cardiovasculaires de 30%, mais restent bien trop souvent boudés par les consommateurs. C'est ce que souligne une étude commandée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et publiée le 10 janvier 2019 dans la revue The Lancet.

30 grammes de fibres par jour pour limiter les risques d'AVC

Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs néo-zélandais et écossais ont passé en revue plus de 200 études et collecté les données de 4635 participants. Il a ainsi pu être démontré que les personnes qui consommaient plus de fibres et de grains entiers réduisaient de 15 à 30% leurs risques d'AVC, mortels ou non, mais également de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cancer colorectal et de cancer du sein. Des bénéfices observés dès lors que les personnes mangeaient entre 25 et 30 grammes de fibres par jour, soit l'apport quotidien recommandé par les experts.

Les fibres solubles jouent un rôle dans la prévention du cholestérol et du surpoids

Mais quel est précisément le rapport entre fibres et AVC ? Les auteurs de l'étude notent qu'un régime riche en fibres permet de maintenir un poids idéal, de baisser la tension artérielle ainsi que le cholestérol. Or, le surpoids, l'hypertension et l'hypercholestérolémie font partie des dix facteurs de risque associés à 90% du risque d'AVC. La Fédération française de cardiologie précise par ailleurs que ce sont les fibres dites solubles qui "sont les plus bénéfiques dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Elles contribuent à la diminution du taux de cholestérol et de sucre en ralentissant leur absorption et préviennent aussi le diabète de type 2." Celles-ci se trouvent notamment dans le son d'avoine, les légumineuses, les fruits tels que l'orange et le pamplemousse ou encore les légumes comme les carottes et les asperges.

Pour être en bonne santé, la consommation de fibres est autant à surveiller que celle de sucre

Pourtant, malgré leurs qualités indéniables, les fibres restent trop négligées par les campagnes de santé publique et les consommateurs, déplore la professeure Nita Forouhi, médecin de santé publique interviewée par Daily Mail : "Nous avons concentré nos efforts sur la baisse de la consommation de sucre et de sel, mais l'importance d'avoir un apport suffisant en fibres a été négligée. Pourtant, c'est sans doute aussi important, voire plus, pour la santé."

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X