Les 7 meilleurs aliments au petit-dejeuner

Premier repas de la journée, le petit-déjeuner doit être étudié de manière à apporter toute l’énergie nécessaire pour être en forme toute la matinée. Et ainsi éviter les fringales, les maux de tête ou la baisse d’énergie. Dans ce diaporama, la diététicienne Alexandra Retion liste les meilleurs aliments à déguster au saut du lit.

Petit-déjeuner salé ou sucré ?

Le petit-déjeuner idéal est plutôt salé. En effet, manger trop sucré le matin - par exemple, des viennoiseries ou des corn-flakes - entraîne un pic de glycémie, soit une élévation du taux de sucre dans le sang. Mais, quelques heures plus tard, ce taux chute brutalement : c’est l’hypoglycémie réactionnelle. C’est ce qui entraîne le fameux coup de pompe en milieu de matinée, ainsi que les petits creux.

Si vous êtes habitué aux petits-déjeuners sucrés, et que vous n’imaginez pas déguster des œufs le matin, pas de panique. Vous pouvez opter pour une formule sucrée… mais pas trop ! C’est-à-dire, déguster des tartines de pain complet, agrémentées d’une cuillère à café de purée d’oléagineux, pour les matières grasses, et d’une cuillère à café de miel ou de confiture, pour le plaisir des papilles. Ou encore, un bol de porridge ou de muesli maison (non-sucré) agrémenté de yaourt ou de lait et de fruits frais coupés en morceaux.

Que faire si l’on n’a pas faim le matin ?

Vous n’avez pas faim le matin ? Rien ne vous force à manger... Si le petit-déjeuner est un repas important, il est néanmoins possible de le sauter. C’est d’ailleurs le principe du jeûne intermittent. En revanche, pensez à bien vous hydrater en buvant de l’eau, du thé ou des infusions.

Autre condition : résister à l’appel des biscuits sur les coups de onze heures. Dans le cas où votre faim se réveille un peu plus tard, optez pour une collation saine : un fruit et une poignée d’amande, ou une tranche de pain complet avec une cuillère de purée d’oléagineux, par exemple. Si vous travaillez, emportez ce snack avec vous dans un tupperware.

> Stupéfiant : des chercheurs américains ont découvert qu’une substance provenant du fond des océans est le carburant n°1 pour alimenter votre cerveau jusqu'à 90 ans et même au-delà.

Sources

Remerciements à la nutritionniste Alexandra Retion, a uteur du blog diet-paris, pour sa collaboration à cet article. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.