12 aliments indispensables pour un bon petit dejeuner sale

Saviez-vous que le petit déjeuner des Français était l’un des plus sucrés au monde ? Pain, confiture, viennoiseries, chocolat chaud, compote, céréales, pâte à tartiner sans oublier le jus de fruit… Pas de doute, on cumule les produits sucrés pour commencer la journée.

Une récente étude, réalisée par Ifop pour la marque de café italienne Lavazza, 'L’alimentation au travail, habitudes et perception des salariés français', dévoile que seul 15 % des Français optent pour un petit déjeuner salé.

C’est bien dommage quand on sait qu’un petit-déjeuner sucré vous donnera envie de sucre toute la journée et ne favorisera pas la satiété. En effet, votre glycémie fait alors un pic. Derrière un pic, il y a une chute, donc après l'hypoglycémie vous aurez envie de tout dévorer. Nos habitudes matinales ne semblent donc pas idéales pour notre ligne et pour notre santé.

Pourquoi ne pas miser sur des aliments salés au petit déjeuner ? L’idéal serait de consommer des produits à index glycémique faible et riches en protéines pour bien démarrer la journée. Il est possible de choisir les bons ingrédients pour être rassasié, sans abuser des mauvaises matières grasses. Découvrez notre palmarès dans notre diaporama, avec l'aide de Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les medonutriments, (éd. Leduc.S).

Petit déjeuner : pourquoi on devrait miser sur des aliments salés ?

Pourvu de glucides complexes et de fibres, les petits déjeuners salés nous permettent de faire le plein d’énergie et surtout d’éviter les fringales de fin de matinée. On arrive ainsi au déjeuner sans être affamée et on ne compense pas en multipliant les portions.

En privilégiant les aliments riches en protéines, vous aurez ainsi toutes les chances d’être rassasié rapidement.

Au-delà de cela, en démarrant la journée avec un petit déjeuner salé, vous avez toutes les chances d’éviter les coups de pompe. Et pour cause, si vous consommez des produits sucrés le matin, votre glycémie augmentera. Votre pancréas, dont le rôle est de maintenir une glycémie normale, sécrète alors une hormone, l’insuline, qui va faire baisser le taux de sucre. Résultat : vous vous sentez fatigué et avez envie de sucre pour reprendre des forces. Vous craquez ensuite sur une friandise vers 11h. C’est un vrai cercle vicieux !

Un petit déjeuner salé est la bonne solution pour éviter ces désagréments. Néanmoins, attention. Il ne s’agit pas pour autant de faire le plein de pâté et charcuterie. Riches en graisses saturées, ces aliments vous causeront plus de mal que de bien.

Petit déjeuner salé : les pièges à éviter

Pour qu’il ne se transforme pas en pire ennemi, pas question de prendre un petit déjeuner trop gras. En effet, si on préconise des aliments salés, il ne faut pas pour autant consommer n’importe lesquels. Exit la charcuterie notamment. Jambon fumé, pâté ou saucisson contiennent entre 30 et 35 % de lipides [matières grasses, ndlr].

Lorsque vous mangez 30 g de saucisson, c'est comme si vous avaliez 10 g de beurre. Et pour les rillettes et le foie gras, vous avez droit à 40 à 45 % de lipides !

Quant aux fromages, on limite ceux qui sont les plus gras. Les fromages les plus gras sont ceux à pâte dure comme l'emmental, le cantal ou le comté, car ils sont très consistants. À titre d’information, l'emmental contient près de 30 % de lipides. Pour connaître la teneur en lipides d'un fromage, consultez les étiquettes avant de l’acheter.

Découvrez dans notre diaporama les aliments indispensables pour un petit déjeuner salé.

En recherche d'emploi, Retraité ou Actif ? Envie de se reconvertir et de lancer son projet ? Découvrez la formation à 0€ pour y parvenir en cliquant ici >

Sources

Le grand livre de l’alimentation, Dr Laurence Plumey, éd. Eyrolles

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les medonutriments, (éd. Leduc.S) 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.