Sommaire

Saviez-vous que les taux de cholestérol font un pic le soir du réveillon ? Ce constat amer provient d'une étude danoise, publiée le 29 décembre 2018. Selon les chercheurs, le risque de voir votre taux de mauvais cholestérol augmenter serait six fois plus élevé à Noël. En moyenne, il augmenterait de 20% ! Constat alarmant lorsque l’on sait qu’un cholestérol en excès, surtout lorsqu’il est dense et oxydé, augmente le risque d'infarctus.

En clair, la prise de poids n’est pas le seul désagrément auquel vous vous exposez lors des fêtes de fin d’année.

En réalité, tout est question des produits que vous mettrez au menu. Certains aliments populaires du réveillon sont, sans grande surprise, être les pires ennemis de votre santé, alors que d’autres peuvent limiter les dégâts.

Apéritif : privilégiez les croquants de légumes, le saumon et les rillettes de poissons gras

L’apéritif est "le moment le plus dur", explique au micro d’Europe 1 le médecin nutritionniste Patrick Serog. Selon lui, la plupart vont se laisser par les noix de cajou, de Pécan et autres pistaches, qui contiennent 50 % de matières grasses.

"Quand vous prenez une poignée de cacahuètes, vous vous êtes déjà mis dans le ventre pratiquement deux cuillères à soupe d’huile", avertit le Dr Serog.

De son côté la nutritionniste, Véronique Liesse, interviewée par Medisite, met en garde contre les chips et blinis qui élèvent la glycémie.

"Tout comme les petits toasts, tartines ou crackers, ils élèvent la glycémie, le taux de cholestérol et favorisent le surpoids", explique l’experte.

Véronique Liesse et Patrick Serog s’accordent donc à dire qu’il vaut mieux miser sur des légumes croquants, comme des bâtonnets de concombre ou des petits morceaux de saumon.

"Pour l’apéritif, tournez-vous vers les croquants de légumes, trop souvent oubliés, suggère Véronique Liesse. Pour remplacer le pain et les blinis notamment. Au lieu de mettre votre saumon ou crevette sur un toast, mettez-le sur une feuille d’endive ou un cracker complet très riche en graines ; L’idée est de modifier le support pour rendre l’apéro moins hyperglycémiant. En outre, privilégiez le houmous, les rillettes de poissons ou les olives. Ils vous apporteront du bon gras".

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de La bible de la Ménopause (éd. Leduc.S)

Merci à Véronique Liesse, diététicienne nutritionniste, auteure de Hormones arrêtez de vous gâcher la vie, éd. Leduc.s et Les erreurs qui vous empêchent de maigrir, éd. Alpen, interviewée en décembre 2019

Le menu de Noël idéal pour allier "le plaisir des fêtes et la ligne", Europe 1, 21 décembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.