Sommaire
  1. Dans une étude réalisée par Ipsos et Metabolic Profil, le poids est un sujet de préoccupation de beaucoup de Français. D’ailleurs, 63% d’entre eux affirment faire attention à leur ligne. D’autre part, la majorité de ceux qui ont déjà suivi un régime (58%) n’ont pas été satisfaits du résultat : ils n’ont pas perdu de poids, ou pas autant qu’ils le voulaient, et ceux qui en ont perdu l’ont très largement repris (65%). C’est face à ce constat que deux neurobiologistes, Sandra Aamodt et Michel Desmurget interviewés par Anne Guion, journaliste à La Vie se sont penchés sur la question. L’objectif était de comprendre pourquoi après un régime, la plupart des gens reprennent les kilos perdus.

Une fourchette de poids programmée dans le cerveau

Les deux neurobiologistes ont parcouru de nombreuses études afin de comprendre le mécanisme de la reprise du poids. Ils ont ainsi conclu que nous avions tous une fourchette de poids programmée que le cerveau va s’efforcer de retrouver si nous perdons trop de kilos. En effet, l’hypothalamus qui gère le système de régulation énergétique de l’organisme reçoit plusieurs signaux relatifs aux stocks de lipides, le taux de glycémie et aux apports nutritifs. Cette région du cerveau va agir sur la faim en fonction de ces signaux afin de maintenir le poids dans la fourchette programmée par le cerveau. Ce dernier est incapable de faire la différence entre un régime entrepris par la personne et une famine subie. L’objectif étant de nous protéger de la dénutrition.

Régime : quand notre cerveau contre-attaque

Incroyable mais vrai, notre cerveau a gardé en mémoire les nombreuses décennies de famines vécues par nos ancêtres. Il va donc tout mettre en œuvre pour préserver nos réserves. "Pendant des millénaires, l'homme a été confronté à des périodes de famine. Notre cerveau est génétiquement programmé pour s'opposer à toute perte de graisse", précise à Top Santé Michel Desmurget, chercheur en neurosciences. Ainsi, même si nous mangeons moins et que nous voulons bouger plus, notre métabolisme va changer. Le cerveau va intervenir sur nos mouvements inconscients et les réduire. Autre intervention, il va retarder le sentiment de satiété et nous obliger à manger plus. Il va même être capable de déconnecter les capteurs d’étirement de l’estomac qui nous indique que nous avons trop mangé !

Perte de poids : le cerveau bataille contre notre volonté

Perte de poids : le cerveau bataille contre notre volonté© Adobe Stock

Si de nombreuses personnes font appel à leur volonté pour perdre du poids, le cerveau a tout prévu pour les contrer. Une zone située dans le cortex préfrontal va alors changer nos perceptions et nous rendre obsédés par la nourriture. La neurobiologiste Sandra Aamodt explique : “Nous parvenons à réprimer notre système d’équilibre énergétique en nous servant de notre volonté pour ignorer la faim, mais tôt ou tard, notre attention finit par se poser sur un autre problème. Dès que cela survient, le système d’équilibre énergétique nous force à manger plus et à bouger moins, et nous reprenons du poids”. C’est seulement quand notre corps est revenu à un poids compris dans la fourchette programmée par notre cerveau que ce dernier se relâche enfin et notre appétit redevient normal. “Si une personne ayant un poids initial de 60kg suit un régime et passe à 40kg, son cerveau décrétera l'état d'urgence et se servira de tous les moyens à sa disposition pour ramener le poids à la normale”, explique la neurobiologiste. On peut donc en conclure qu’il est inutile de se restreindre à un régime très restrictif puisque nous reprendrons inévitablement le poids perdu, voire plus.

Comment perdre du poids durablement ?

Comment perdre du poids durablement ?© Adobe Stock

Pour perdre du poids durablement et ne pas contrarier notre cerveau, il existe plusieurs solutions. Dans un premier temps, les neurobiologistes conseillent de porter notre attention sur la sensation de satiété. En écoutant son corps, on évite de rentrer en guerre avec notre cerveau. De même, ils conseillent de modifier nos habitudes petit à petit afin que notre hypothalamus ne pense pas que nous allons nous affamer dans la durée. Voici donc quelques conseils pratiques :

  • opter pour des petites assiettes ;
  • privilégier le plat unique ;
  • cacher les aliments gras et sucrés ;
  • marche quotidienne.

Il est aussi possible de tromper son cerveau en jouant sur les portions. "Notre cerveau ne sait pas ce qu'est une portion normale. Mais la vue d'un certain volume ou le fait de dire grand ou petit entraînent différentes perceptions jouant sur le mécanisme de satiété, explique Michel Desmurget, chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives, à Top Santé. Il explique que selon une étude, "en commandant une grande portion au restaurant, on se sentait plus rassasié qu'en commandant la "petite", alors que le contenu était identique !".

Les dangers d'une perte de poids brutale

Ces astuces permettent de contourner les mécanismes de défense du cerveau et de perdre du poids efficacement. De manière générale, les méthodes trop restrictives permettent une perte de poids rapide mais constituent un réel danger sur le long terme. Non seulement le poids perdu est repris lorsque les anciennes habitudes alimentaires refont surface, mais en plus, il causera des ravages dans l’organisme. Fonte musculaire, déshydratation, anémie, ostéoporose ou encore arrêt cardiaque… Les dangers des régimes sont réels. Alexandra Retion, diététicienne et auteure de SOS Nutrition, estime que "les régimes les plus dangereux pour l’organisme vont être ceux qui sont les plus restrictifs". "Je cite notamment le régime Ducan ainsi que toutes les monodiètes si elles durent plus d’une journée. Le jeune continu, sans suivi médical et trop prolongé, peut aussi avoir des effets néfastes sur l’organisme", conclut-elle.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Article : https://www.huffingtonpost.fr/entry/comment-tromper-son-cerveau-pour-perdre-ses-kilos-durablement_fr_60d3580de4b0c101fc837a65

Minceur :  la clé de la réussite c'est mon mental !, Top Santé, 7 octobre 2017.

https://www.topsante.com/minceur/perdre-du-poids/les-pieges-a-eviter/minceur-la-cle-de-la-reussitec-est-mon-mental-621339

Alexandra Retion, diététicienne et auteure de SOS Nutrition.

MinceurPerdre du poidsLes pièges à éviter

Reprogrammer son cerveau... pour mincir, Top Santé, 4 octobre 2017.

https://www.topsante.com/minceur/perdre-du-poids/les-pieges-a-eviter/reprogrammer-son-cerveau-pour-mincir-621174#la-respiration-coupe-faim

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.