Sommaire

Le syndrome du côlon irritable, aussi connu sous le nom de syndrome de l'intestin irritable, ou colopathie fonctionnelle, est un trouble du fonctionnement de l’intestin (du côlon ou gros intestin), sans gravité, mais responsable d’une gêne importante. Il se traduit notamment par :

  • des douleurs abdominales,
  • des ballonnements
  • des épisodes de constipations qui peuvent alterner avec des épisodes de diarrhées.

Le syndrome de l'intestin irritable se manifeste différemment chez chaque personne et les origines sont encore difficiles à distinguer. C'est pourquoi il est parfois si compliqué de le traiter. Si certains médicaments permettent d'alléger les symptômes, les méthodes naturelles ont également fait leurs preuves.

Colopathie fonctionnelle : certains aliments en cause

Des intolérances alimentaires ainsi que des difficultés à digérer certains aliments peuvent être à l’origine des douleurs abdominales. L'excès de gluten, par exemple, peut affaiblir l’estomac ; le lactose se digère mal chez beaucoup d’adultes ; les fruits fermentent dans le côlon et créent des ballonnements s’ils sont consommés en fin de repas et les crudités fermentent aussi et se digèrent plus lentement que les légumes cuits.

La fatigue ou les situations de stress peuvent inciter, voire déclencher les symptômes de l'intestin irritable. Des facteurs psychologiques comme la peur, l'inquiétude des repas non équilibrés ou trop copieux peuvent également amplifier les symptômes. Ainsi, chacun doit savoir identifier les aliments qui potentiellement posent problèmes, car nous sommes tous différents face à la digestion.

Comment repérer les aliments que l'on digère mal ?

Pour repérer une sensibilité, il est conseillé de retirer pendant quelques semaines les aliments que l'on soupçonne d'occasionner les crises, puis d’observer les changements : le ventre est-il moins gonflé ? Les douleurs moins présentes ? Êtes-vous moins fatigué ou moins migraineux ? Avez-vous moins de crampes ou de rhumatismes ?

En cas de syndrome de l’intestin irritable, ce régime doit être appliqué sur une courte période. Il va permettre de rétablir l'équilibre de l'intestin et ainsi identifier les aliments responsables de l'inconfort digestif.

Intestin irritable : misez sur les fibres solubles

Afin de faciliter le travail de l'intestin et d'atténuer l'inconfort digestif, il est vivement conseillé de mettre en place quelques mesures hygiéno-diététiques. Veillez à ne pas faire d’activité en mangeant, évitez les repas copieux, gras, épicés, tentez de ne pas fumer et évitez les médicaments agressifs. Enfin, pratiquez une activité régulière

De son côté, l’alimentation doit être riche en fibres et non agressive pour le système digestif. Il est recommandé de consommer des fibres solubles, car elles se transforment en gel lors de la digestion ce qui les rend particulièrement douces pour l'intestin.

Consommez des légumes peu irritants et cuits comme des carottes, courges, courgettes et patates douces. Au niveau des fruits, la pomme qui contient de la pectine (fibre soluble) et la poire sont intéressants. Certains d'entre eux doivent toutefois être dégustés épluchés, comme la pomme.

N'oubliez pas de bien vous hydrater

On préconise de boire 1,5 à 2 litres d'eau chaque jour, en limitant le plus possible les boissons gazeuses, glacées ou alcoolisées. Il faut boire tout au long de la journée, en évitant l'eau glacée et sans jamais boire plus d'un verre à la fois. Le fait de suivre ce régime suffit généralement à augmenter la tolérance à certains aliments.

Vous manquez d'idées pour cuisiner des aliments digestes, peu irritants, tout en vous faisant plaisir ? Testez nos cinq recettes, garanties 0 % maux de ventre et 100 % gourmandes.

Sources

Merci à Alexandra Retion, diététicienne. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.