Privilégier les fruits et légumes frais

Leur richesse en micronutriments (vitamines et minéraux), en fibres, et en microconstituants variés (tels les polyphénols), favorise une bonne protection cellulaire, contribuant à la prévention des pathologies cardio-vasculaires et de certains cancers. Il faut en consommer au moins 700 gr par jour!

Diversifier son alimentation

Seule la variété permet la couverture des besoins en micronutriments, car chaque aliment présente un profil nutritionnel spécifique. Autre intérêt: varier son alimentation permet aux micronutriments d’agir en synergie, ce qui augmente leur efficacité. Exemple: la vitamine C régénère la vitamine E, par exemple, tandis que les polyphénols permettent à l’organisme d’épargner la vitamine C.

Haro sur les crudités!

Seuls les fruits et les légumes contiennent de la vitamine C. Pour profiter au maximum de leur potentiel, consommez-les crus, au moins une fois par jour. La cuisson abime les vitamines.

Ne pas abuser des graisses

Réduire légèrement la quantité de lipides consommés et surtout privilégier les acides gras insaturés permet d’améliorer la prévention des maladies cardio-vasculaires. Attention aux matières grasses cachées dans les aliments industriels, les plats préparés ou les viennoiseries, elles sont saturées. Privilégiez, en revanche, les huiles végétales en variant leur consommation.

Opter pour les céréales!

Nous consommons de moins en moins de pain, de pommes de terre et de féculents. Leur apport en glucides complexes, fibres, minéraux variés et vitaminés du groupe B justifie pourtant leur consommation quotidienne. Autre atout: ils fournissent une énergie durable (toute la journée), et limitent les fringales!

Redécouvrir le poisson

Un peu moins de viande et un peu plus de poisson... Cela permet d’améliorer le profil lipidique de l’alimentation. Donc: poissons gras au moins une fois par semaine! Ils contiennent des acides gras de la série omega 3 (fluidifiants sanguins qui améliorent la tension artérielle).

Boire beaucoup d’eau

Thé, café, tisane, soupe... tout est bon pour arriver à 1,5 litre de liquide au quotidien! Autre conseil: boire modérément pendant les repas, mais un peu plus entre chacun d’entre eux.

Modérer l’alcool

Si une faible consommation de vin rouge semble bénéfique à la protection du système cardio-vasculaire, trop d’alcool devient... toxique, et entraîne de nombreuses pathologies, dont certains cancers! Donc, modération au menu: 1 à 2 verres quotidiens, maximum!

Pas trop de sel, ni de sucre

L’excès de sel déséquilibre le rapport sodium-potassium, deux minéraux qui régulent les mouvements de l’eau dans l’organisme, favorisant à moyen terme, la survenue de l’hypertension artérielle. L’excès de sucre, qui masque le goût des aliments, déséquilibre également l’appétit, et apporte de l’énergie sans micronutriment (on parle de calories vides).

Rester gourmand(e)

Rester gourmand, c’est bon pour la santé! Le repas est avant tout un moment de convivialité et de partage: un plaisir qu’il ne faut surtout pas se refuser. Un, parce qu’on stocke moins de calories lorsqu’on est détendu. Et deux, parce qu’a trop se restreindre on finit toujours par craquer!

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

mots-clés : Cancer du sang
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.