Jeune intermittent : une adepte partage ses 5 boissons detox du soir

“En tant que journaliste santé, j'écris chaque jour à des milliers d'hommes et de femmes à la recherche de conseils pour prendre soin d'eux. Le jeûne intermittent a tellement amélioré mon quotidien, que je ne pouvais pas le garder pour moi”, avance d’emblée Emmanuelle Jung, journaliste santé et auteure de Jeûne intermittent : 1 an après, (éd. Alpen).

Et pour cause, un an après le début de sa nouvelle hygiène de vie, la jeune femme ressent une “vraie renaissance”. Dans son ouvrage, Emmanuelle Jung nous livre son expérience et ses conseils. A cette occasion, elle nous dévoile les cinq boissons qui l'aident à tenir sans (trop) de difficultés pendant son jeûne intermittent.

La méthode 16/8, un jeûne pour détoxifier l’organisme

Si la journaliste a décidé de changer ses habitudes alimentaires, ce n’est pas uniquement pour perdre du poids, mais aussi et surtout parce qu’elle souffrait de problèmes digestifs depuis plusieurs années. “J'avais mal au foie très souvent après un simple excès ou un repas. En fait, il lui faut énormément de temps pour se régénérer, alors j'ai pensé que pratiquer le jeûne intermittent pourrait m'aider. Et si dans la foulée, je pouvais me débarrasser de quelques kilos, j'étais partante aussi. J'ai donc commencé le jeûne intermittent à l'âge de 26 ans.” Depuis, elle jeûne presque tous les soirs en pratiquant la méthode 16/8 et a perdu 15 kg en un an.

“Concrètement entre 14h et 9h du matin le lendemain, aucun aliment n’est le bienvenu. J’ai choisi de jeûner le soir, car c’était en fin de journée que ma digestion était la plus difficile.” Au bout de deux mois, les premiers effets de ce nouveau mode alimentaire se font ressentir sur son système digestif. “Je me sentais légère. C’était comme si je passais mon corps au karcher. J’avais l’impression que tous les excès des dernières années avaient disparu de mon organisme.”

Rien d’étonnant selon le nutritionniste Raphaël Gruman : “Le jeûne intermittent va agir au niveau du foie et du pancréas. A force d’accumuler des aliments difficiles à digérer (graisses cuites, alcool, protéines), le foie est dépassé dans ses capacités d’absorption.” Cela entraîne ballonnements et sensations de barbouillement. “Lorsqu’on suit le jeûne intermittent, on laisse le temps au foie de traiter les aliments, de les assimiler donc on évite l’accumulation. On met au repos tous les organes qui participent à la détoxification de l’organisme.” Ainsi, on gagne une peau plus belle, des reins qui fonctionnent mieux et on est moins sujet aux difficultés digestives.

Jeûne intermittent : les boissons à bannir pendant la cure

En dehors des horaires de jeûne, il est important de manger à votre faim”, insiste l’auteure. “Cela vous permettra de tenir jusqu’au lendemain sans craquage. Vous avez supprimé un repas, alors assurez-vous que les deux autres soient composés de menus que vous appréciez (à condition de garder une alimentation équilibrée). Vous mangerez peut-être moins qu’avant, mais vous prendrez davantage de plaisir.”

Pendant le jeûne, pas question de ne rien boire du tout, au risque de se déshydrater. Néanmoins, certaines boissons sont à proscrire :

  • les jus de fruits
  • les sodas
  • les boissons alcoolisées
  • toutes les boissons industrielles : “pourvues d’additifs et de sucre, ces boissons risquent d’anéantir complètement les efforts de votre jeûne”, prévient la journaliste.

Que vous choisissiez la méthode 16/8 comme Emmanuelle Jung ou un autre type de jeûne, certaines boissons peuvent, à l’inverse, vous aider à le réussir sans ressentir de frustration. La liste en images.

L’eau

1/5
Jeûne intermittent : une adepte partage ses 5 boissons détox du soir

Pendant la période de jeûne, il est primordial de continuer à bien s’hydrater. Il est recommandé de consommer entre 1,5 et 2 L d’eau par jour, en fonction de ses dépenses. 

Le citron pressé (maison)

2/5
Jeûne intermittent : une adepte partage ses 5 boissons détox du soir

Un jus qui permet de recharger son organisme grâce aux antioxydants et à la vitamine C naturellement présents dans cet agrume. Emmanuelle Jung conseille de le presser à la maison, d’y ajouter de l’eau, et de le consommer tel quel !

Le thé vert 

3/5
Jeûne intermittent : une adepte partage ses 5 boissons détox du soir

Tous les thés sont conseillés pendant le jeûne, mais le thé vert est celui que préfère cette adepte du jeûne. Il est riche en antioxydants et possède des vertus brûle-graisses.

Le café est également autorisé pendant le jeûne, mais mieux vaut éviter de le consommer trop tard le soir pour ses effets excitants. Selon le type de jeûne choisi, vous pouvez en profiter le reste de la journée.

Les tisanes

4/5
Jeûne intermittent : une adepte partage ses 5 boissons détox du soir

Camomille, menthe poivrée… La plupart des tisanes ont des vertus digestives, aidant à réduire les ballonnements, les gaz ou encore à réguler le transit intestinal et donc de favoriser l’élimination des déchets. 

Les jus de légumes

5/5
Jeûne intermittent : une adepte partage ses 5 boissons détox du soir

Ces jus peuvent vous aider si vous avez un peu faim le soir. 

Pour réaliser un jus, Emmanuel Jung conseille d’utiliser une courgette, un poivron, des herbes, en encore du fenouil qui est un légume aux vertus digestives. “Il suffit de mettre le ou les ingrédients directement dans le blender avec de l’eau et de mixer le tout en gardant les légumes crus, de façon à profiter de tous leurs nutriments.”

C'est également possible de les faire chauffer pour réaliser une soupe, mais vous perdrez un peu de leurs bienfaits nutritifs. 

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci à Emmanuelle Jung, journaliste santé et auteure de Jeûne intermittent : 1 an après, (éd. Alpen)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.