Vin rouge : ses 8 bienfaits prouves par la science

Depuis 30 ans, la consommation de vin diminue en France passant de 100 litres par an et par habitant en 1975 à 40 litres actuellement. Toutefois, la boisson alcoolisée fait toujours partie des préférées des Français. Ils ont consommé plus de 3,5 milliards de bouteilles en 2019. 

L’Hexagone n’est pas le seul à montrer un intérêt certain pour le vin, et plus particulièrement le vin rouge. Les chercheurs se sont aussi beaucoup penchés sur ce nectar tiré des raisins. Et, ils lui ont découvert de nombreux bienfaits

Le vin rouge : une boisson riche en polyphénols 

Le rouge présente un avantage par rapport à ses “concurrents” le rosé et le blanc : il est moins calorique avec en moyenne 89,5 calories pour 100ml. Mais son véritable atout pour les scientifiques est sa richesse en polyphénols. Ces molécules ont des propriétés antioxydantes. Elles luttent contre le stress oxydatif en neutralisant les radicaux libres, composés instables qui attaquent les cellules. Elles contribuent également à nous protéger de certaines maladies.

Parmi les multiples polyphénols présents dans le vin rouge, les chercheurs mettent surtout en avant le resvératrol. Il serait, selon eux, capable de ralentir le vieillissement, réduire les inflammations et inhiber la croissance des bactéries.

Avant de vous présenter en images les effets bénéfiques des antioxydants présents dans le vin rouge découverts par la science, il est important de rappeler qu’une consommation excessive d’alcool est très mauvaise pour la santé. Elle ferait disparaître les potentiels bienfaits des antioxydants abrités dans la boisson rouge. Il est essentiel de suivre les recommandations des autorités sanitaires : 

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de 2 verres standard par jour ;
  • avoir des jours dans la semaine sans consommation.

En cas de dépendance, n’hésitez pas non plus à consulter. 

Le vin rouge serait bon pour les intestins

1/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Une étude du  King’s College London, parue en 2019, montre que le microbiome intestinal des consommatrices de vin rouge était plus diversifié que chez celles qui n’en buvaient pas. Ce qui est signe de bonne santé.

Les chercheurs avancent que l'effet bénéfique du vin rouge sur les intestins résulterait des polyphénols contenus dans la boisson. Ces antioxydants serviraient de "carburant" pour les microorganismes présents dans la flore intestinale et contribuent ainsi à nous protéger de certaines maladies.

Le vin rouge protégerait de la COVID-19

2/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Des travaux d'une équipe de l’hôpital Shenzhen Kangning, publiés début 2022, assurent que le vin rouge réduirait les risques d’attraper la covid-19.

Le vin rouge protégerait d'Alzheimer

3/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Des chercheurs de l'université d'État de l'Iowa ont affirmé en 2020 que le vin rouge et le fromage pouvaient aider à se protéger contre le déclin cognitif après avoir analysé les données de près de 1800 personnes âgées de 46 à 77 ans.

"J'ai été agréablement surpris que nos résultats suggèrent que manger du fromage et boire du vin rouge quotidiennement de manière responsable ne sont pas seulement bons pour nous aider à faire face à notre pandémie actuelle de Covid-19", a expliqué le Dr Auriel Willette, professeur adjoint en sciences de l'alimentation et en nutrition humaine et auteur principal de la recherche.

Le vin rouge réduirait la dépression

4/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Bu avec modération, le vin rouge pourrait aider à lutter contre la dépression. Selon une étude publiée dans la revue Neuropharmacology, le resvératrol présent dans le raisin et par effet domino dans le vin a des effets anti-stress bénéfiques pour lutter contre la dépression ou encore l’anxiété.

Le vin rouge lutterait contre l'hypertension

5/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Une autre étude du King’s College London, parue en 2019, assure que le vin rouge pourrait avoir des effets bénéfiques sur l'hypertension. 

Les chercheurs ont découvert que le resvératrol interagit avec la protéine PKG1a, présente la paroi des vaisseaux sanguins, en lui apportant de l’oxygène supplémentaire. Cela entraine selon eux un relâchement et un étirement des vaisseaux, et donc une chute de la pression artérielle.

Le vin rouge protégerait contre le cancer

6/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Il existe de nombreuses études contradictoire sur la relation existante entre le vin rouge et le cancer. Toutefois, de nombreux travaux assurent qu'une consommation modérée de la boisson réduirait le risque de certains cancers comme les poumons ou la prostate.

Le vin rouge diminuerait les risques de diabète

7/8
Vin rouge : ses 7 bienfaits prouvés par la science

Le resvératrol pourrait avoir un effet positif sur la réduction de la glycémie à jeun et de la résistance à l'insuline chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

"La supplémentation en resvératrol présente des avantages chez les patients diabétiques de type 2, notamment la diminution de la glycémie, de l'hémoglobine glyquée (HbA1c), des niveaux d'insuline, de la résistance à l'insuline et de l'amélioration des niveaux de HDL et de la glycémie à jeun", indique un article paru dans la revue Touch Endocrinolgy en 2014. Il reconnait toutefois que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre le mécanisme.

Le vin rouge protègerait contre le vieillissement

8/8
fémur femelle - os de l'anatomie

Le resvératrol pourraient activer les récepteurs d’œstrogène, selon des recherches publiées dans la revue Scientific Reports

Cette hormone stéroïde est produite naturellement par les hommes et les femmes. Elle protège contre certaines maladies liées au vieillissement, comme le diabète de type 2, la maladie d'Alzheimer ou l'ostéoporose.

Ces dernières participent au contrôle de la biogenèse mitochondriale, de la réparation de l'ADN et de la régulation du métabolisme.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

https://www.eurekalert.org/news-releases/481071

COVID-19 Risk Appears to Vary Across Different Alcoholic Beverages : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnut.2021.772700/full

https://www.eurekalert.org/news-releases/702661

Compound found in red wine opens door for new treatments for depression, anxiety, EurekAlert !, 26 juillet 2019. 

https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCULATIONAHA.118.037398

https://www.touchendocrinology.com/diabetes/journal-articles/resveratrol-for-the-management-of-diabetes-and-its-downstream-pathologies/

https://www.nature.com/articles/s41598-020-62162-0#Sec1 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.